Le sport peut-il permettre d'éviter l'anxiété ?

Le sport peut-il permettre d'éviter l'anxiété sur le long terme, en pratiquant de façon régulière, par exemple ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Laurent Chneiweiss, psychiatre :

"Dans les troubles avérés, mais d'intensité légère, cela signifie qu'il y a du handicap, du symptôme, ça dure depuis longtemps… mais le handicap est relativement léger. Le sport a démontré son efficacité à la fois dans les troubles de l'anxiété et dans les états dépressifs. Le problème, ce sont les conditions dans lesquelles le sport doit être pratiqué pour être efficace.

"Il faut que la pratique se fasse quatre à cinq fois par semaine, il faut que l'exercice en lui-même dure au moins 20 minutes, il faut atteindre au moins les deux tiers de la fréquence maximale théorique (220 moins l'âge et vous prenez les deux tiers du résultat). Et il faut pratiquer le sport le matin avant le début du démarrage du rythme de veille. Il y a une inversion du rythme entre le sommeil et la veille le matin, il y a un pic de cortisol qui se situe pour la plupart des individus entre 7h30 et 8h-8h30. Pour que l'exercice physique soit efficace, il faut qu'il ait lieu avant le pic de cortisol, il faut donc se lever très tôt le matin, faire un exercice très régulier... Dans ces conditions on a une efficacité de l'exercice physique qui est assez comparable aux médicaments. Le sport peut donc être efficace."

"Sur le papier, cela paraît extrêmement séduisant mais sur le plan pratique, c'est compliqué. D'autant que très souvent ces états anxieux sont couplés avec des éléments dépressifs qui font que le matin il n'est pas facile de se lever.

"Beaucoup de personnes choisissent cette solution et deviennent un peu addicts à l'exercice physique. Certains de mes patients sont devenus marathoniens à la suite de cette pratique."