Compost : rien ne se perd, tout se transforme !

Trier les déchets ménagers organiques issus de l’alimentation n’est pas forcément encore un réflexe pour tout le monde, surtout dans les villes. Il existe pourtant des solutions, Céline Morel vous les explique.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Un Français jette en moyenne 254 kilos d’ordures ménagères résiduelles par an. En vrac, dans la poubelle grise. 33% de ces ordures non triées sont des déchets organiques, principalement alimentaires : des épluchures, des restes de nourriture…

Ces déchets sont éliminés dans des usines polluantes pour l’environnement. Le bon réflexe à adopter pour les trier : le compost.

Comment composter en ville ?

Le compost à la campagne est simple : il peut se faire au fond de votre jardin. En ville, des solutions existent également.

- Pour mettre en place un compost collectif, il vous faut d’abord recueillir l’accord de la copropriété puis faire une demande à la mairie. Un grand nombre de municipalités peuvent même fournir gratuitement le matériel nécessaire. A noter que votre installation doit être posée sur de la terre, cela ne fonctionne pas sur une terre bétonnée.

- Si votre immeuble n’est pas équipé, vous pouvez aussi composter chez vous. Il existe des composteurs version miniature, des sortes de boites pour y mettre des épluchures. C’est un peu le même principe que le compost de jardin. La différence est qu’il faut ajouter des vers de terre. Attention, des vers de terre bien spécifiques, de l’espèce Eisenia, qui raffolent des épluchures. Ils sont plus petits que ceux que vous pouvez trouver dans votre jardin et sont capables de digérer 8 à 10 kilos de déchets par mois. 

 

Quel est le mode d’emploi ?

Il est assez simple. Quand les déchets sont jetés, mélangez-les avec la couche inférieure du bac et n’oubliez pas de recouvrir le tout avec un peu de matière sèche : elle est riche en carbone, indispensable à l’équilibre du compost. Ensuite, il n’y a plus qu’à laisser faire la nature.  Les bactéries, les champignons, les larves – un véritable écosystème est présent dans le compost- vont se charger de le décomposition. Si vous utilisez un lombricompost, les vers de terre vont finir le travail.

Peut-on tout mettre au compost  ?  

Non, il y a quelques consignes à respecter :

- Vous pouvez composter les épluchures de fruits et de légumes, les restes de repas, le marc de café, le thé, le pain rassis, ou encore les coquilles d’œuf

- En revanche, ne mettez pas les restes de viande ou de poisson au compost, pour éviter d’attirer rongeurs et odeurs.  

En combien de temps s'obtient le compost  ?

Il faut compter 8 à 9 mois pour que les déchets se transforment en compost : un engrais naturel très riche que vous pouvez utiliser tel quel dans votre jardin ou votre potager. Il peut aussi être tamisé pour rempoter les plantes d’intérieures, par exemple.