Qu'est-ce que le cancer des muscles ?

Existe-t-il un cancer des muscles ? Qui sont les personnes les plus touchées ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le cancer du muscle existe, mais il est très rare et ne concerne qu'une trentaine d'enfants chaque année en France.

Les muscles représentent la masse la plus importante du corps. On distingue les muscles striés, responsables des mouvements volontaires, comme ceux des membres, et les muscles lisses, responsables de mouvements involontaires, comme ceux qui constituent la paroi des vaisseaux, du tube digestif ou encore de l'utérus. Le cœur mis à part.

Ce cancer apparaît lors de la croissance de l'enfant. Au cours de cette période, les os ne sont pas les seuls à pousser, les muscles aussi. Les cellules musculaires sont comme toutes les autres cellules du corps : elles peuvent se dérégler, se multiplier de façon anarchique. Elles créent des tumeurs : certaines sont limitées alors que d'autres sont invasives. La tumeur peut aussi comprimer des vaisseaux des organes. 

Quand le cancer prend naissance dans un muscle lisse, on l'appelle un léiomyosarcome. Quand il se développe dans un muscle strié, il s'agit d'un rhabdomyosarcome : c'est ce type de cancer qui est le plus fréquent. Etant donné que les muscles striés sont majoritaires, la tumeur cancéreuse peut se localiser dans n'importe quelle partie musculaire du corps (tête, cou, fesse, appareil génital, etc.) mais elle peut également former des métastases et se propager dans les autres organes.

Le cancer du muscle apparaît chez l'enfant entre deux et cinq ans ou au cours de l'adolescence.

On considère que la tumeur est importante quand sa taille est de cinq centimètres, dans ce cas, il peut être nécessaire d'enlever tout le muscle par mesure de précaution.

Selon la gravité de la tumeur, il faut parfois plusieurs mois, voire plusieurs années de traitements. Le taux de survie est estimé à 60 %, tous stades confondus, mais ce taux peut atteindre près de 95 % si ce cancer est détecté suffisamment tôt. 

En savoir plus :