Allergie : alerte au pollen d’ambroisie

Les fortes chaleurs ont entraîné une apparition précoce des allergies au pollen d’ambroisie cette année. Environ 1 Français sur 5 est allergique à cette plante envahissante, qui peut provoquer crise d'asthme, nez qui coule et maux de tête.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
Allergie : alerte au pollen d’ambroisie

Le cauchemar des vacanciers. Yeux qui piquent, fatigue importante, nez qui coule… Le pollen d’ambroisie fait son grand retour en France. Et qui dit ambroisie, dit allergie.

Avec les fortes chaleurs de l’été, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) estime que les allergies dûes au pollen d’ambroisie viendront gêner les personnes allergiques avec “un peu d’avance sur l’an dernier”. Soit une semaine avant les étés précédents.

Quels sont les départements concernés ?

Le RNSA précise que plusieurs départements, “particulièrement infestés” par l’ambroisie, passe cette semaine en alerte jaune. “Le risque d’allergie associé aux pollens d’ambroisie sera de niveau moyen dans les départements fortement infestés comme le Rhône, la Drôme, l’Ain, l’Isère, l’Ardèche, la Nièvre, l’Allier”, souligne le réseau. 

À lire aussi : Comment soigner ses allergies

Quels sont les symptômes et comment les traiter ?

Les symptômes de l’allergie aux pollens d’ambroisie sont similaires à ceux provoqués par les autres pollens. Mais ils apparaissent plus rapidement. Quelques grains de ce pollen très allergisant suffisent à gêner les allergiques.  

L’ambroisie peut par exemple provoquer de graves crises d’asthme, des yeux qui pleurent, un nez qui coule, des maux de tête, une grande fatigue... Lors d’une précédente alerte au pollen, le Dr Thuong Nhan Pham-Thi, allergologue, nous donnait ses conseils pour limiter les crises allergiques. “On peut prendre des antihistaminiques, des collyres pour traiter la conjonctivite ou des traitements dans le nez pour décongestionner”, détaillait le spécialiste. “Surtout, on peut prendre un traitement pour les bronches contre l'asthme, un traitement inhalé pour ouvrir les bronches. Enfin, quand on a bien identifié son allergie à l'ambroisie, on va proposer une désensibilisation.

Comment se protéger ?

Si vous êtes allergique, le RNSA recommande de bien rincer vos cheveux le soir, et d'aérer votre intérieur au moins 10 minutes chaque jour, de préférence avant le lever et après le coucher du soleil.

Si vous sortez, il est préférable d'éviter les activités extérieures qui entraînent une surexposition au pollen, comme la tonte du gazon, l'entretien du jardin ou les activités sportives. Évitez également de faire sécher votre linge dehors, et gardez les vitres fermées si vous vous déplacez en voiture.

Le RNSA appelle par ailleurs à agir directement contre la prolifération de ces espèces invasives. La plateforme signalement-amboisie.fr permet de signaler l’ambroisie avant sa grenaison afin de limiter son expansion. 

Vous pouvez également arracher l’ambroisie et ses racines, ou signaler directement sa présence à votre mairie sur la plateforme ou en appelant le numéro dédié 0 972 376 888 (prix d'un appel local).

Allergies : les bons conseils au quotidien
Allergies : les bons conseils au quotidien  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !