1. / Alimentation

Comment la certification "agriculture bio" est-elle contrôlée ?

Chaque année, des organismes certificateurs contrôlent les exploitations bio pour s’assurer du respect des directives et renouveler ou non la certification.

Rédigé le

Comment la certification "agriculture bio" est-elle contrôlée ?

N’est pas producteur bio qui veut. Ce type d’agriculture, qui respecte à la fois le sol, les végétaux et toute la vie qui les entoure doit obéir à certaines règles strictes. Le respect de ces règles donne droit à une certificat "bio" mais tout manquement peut suspendre voire annuler définitivement cette certification.

Traquer les pesticides et les désherbants

Toutes les productions classées en agriculture biologique sont contrôlées une fois par an, par différents organismes certificateurs agréés par l’État. Leur mission : s’assurer que les maraîchers respectent bien les règles imposées par l’agriculture biologique.

La première étape de ce contrôle consiste en un prélèvement d’échantillons pour vérifier qu’aucun pesticide venant des champs voisins parfois travaillés en agriculture conventionnelle n’a contaminé les cultures biologiques. Ces échantillons de feuilles, tiges, fleurs ou graines sont ensuite envoyés de façon anonyme à un laboratoire d’analyses qui recherchera la présence d’environ 250 molécules comme par exemple le glyphosate.

Les cultures sous serres sont également passées à la loupe. Le contrôleur devra notamment vérifier qu’aucun désherbant de synthèse n’est utilisé et que les seules solutions de désherbage employées sont mécaniques, manuelles ou thermiques.

Vérifications administratives

Enfin, les organismes certificateurs effectuent également des vérifications administratives. Celles-ci consistent à vérifier la conformité de tous les documents liés à l’activité (factures, bons de livraison…). Le manquement le plus fréquent est une absence de certificat à jour des fournisseurs. Mais parfois, les fraudes sont plus graves et dans ce cas, l’organisme certificateur retire la certification biologique de l’agriculteur et alerte la répression des fraudes. Une procédure judiciaire peut alors être enclenchée.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus