Vélo : n'oubliez pas votre casque !

En ville, le vélo affiche de nombreux atouts. Ceux qui choisissent ce moyen de transport évitent la foule et les encombrements dans les transports en commun et font même un peu de sport. Mais attention, pédalez aux côtés des voitures n'est pas sans risque ! Mieux vaut ne pas oublier d'enfiler un casque pour se protéger en cas de chute.

Rédigé le

Vélo : n'oubliez pas votre casque !

Aujourd'hui, on trouve des vélos en libre service dans quarante villes de France et le nombre de cyclistes urbains n'a jamais été aussi important. Mais sur les pistes, les casques se font rares. Le port de casque n'est pourtant pas dénué d'utilité. Il réduirait de 70% le risque de blessures à la tête. En 2013, 147 personnes ont perdu la vie à vélo.

Dans certains pays, le casque est devenu obligatoire, comme en Australie. Pour autant, en France, les associations ne penchent pas en faveur d'une réglementation. Quoiqu'il en soit, les enfants et les séniors sont les plus concernés car leur tête et leur cerveau sont les plus fragiles. Le casque est pour eux indispensable. Il protège de toutes sortes de blessures, surtout des plus graves, comme les traumatismes et les fractures du crâne.

Bien choisir son casque de vélo

Une fois convaincu de son importance, il faut bien choisir son casque. Celui-ci doit être de la bonne taille pour bien tenir sur la tête, être aéré, il ne doit pas être trop lourd et, surtout, il ne doit pas trop descendre sur la nuque. Avant d'enfourcher le vélo, il reste une dernière précaution : veiller à le positionner en réglant les courroies.

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus