Un surfeur évite une opération de l'œil en plongeant la tête dans une vague

POINT BREAK - Une bande de tissu fibreux (ptérygion) s'était développée à la surface de son œil. Mais plutôt que de laisser à un chirurgien le soin de décoller la tumeur bénigne à l'aide d'un scalpel, un surfeur a voulu expérimenter un traitement de son cru : dans le creux d'une vague hawaïenne, il a plongé la tête dans l'eau et ouvert les yeux. A en croire le compte-rendu de son médecin, publié dans le British Medical Journal Case Report, la déferlante a arraché le ptérygion.

Rédigé le , mis à jour le

Un surfeur évite une opération de l'œil en plongeant la tête dans une vague
A gauche, les étapes de ''l'opération''. Le surfer (en haut à gauche, planche rouge et jaune) plonge sa tête dans la vague et parvient à garder son équilibre. A droite : résultat de l'opération. Le ptérygion recouvrait la zone rose à gauche de l'oeil.

Le ptérygion est une lésion bénigne qui se développe à la surface de l'œil. Il s'agit d'une bande de tissu fibreux qui dérive de la membrane conjonctive(1) (qui couvre le blanc de l'œil) et gagne peu à peu la cornée (la partie avant de l'œil, légèrement bombée, qui couvre l'iris).

Dans les cas les moins graves, le ptérygion entraîne simplement un petit épaississement au niveau du blanc de l'œil et dans ce cas, la plupart des patients ne s'en aperçoivent même pas. A un stade plus avancé, les patients peuvent être gênés par un picotement, une sensation de brûlure (en particulier quand ils vont au soleil, car le ptérygion réagit, et l'œil devient rouge).

Dans les cas les plus sévères, il peut y avoir une gêne visuelle, le ptérygion est plus gros, inflammatoire et tire sur la cornée qu'il déforme entraînant une baisse d'acuité visuelle.

La cause majeure de cette lésion est le soleil, en particulier les rayons UV. Les personnes habitants ou travaillant en bord de mer, les pêcheurs, les surfeurs, les ouvriers de chantiers navals ont, de fait, plus de risque que le reste de la population d'être touchés.

Lorsque le ptérygion empiète sur l'axe visuel, son ablation chirurgicale est recommandée. La zone opérée est généralement recouverte avec une greffe d'une fine couche de membrane conjonctive prélevée sur le patient.

Œil vague

A en croire un article signé par le docteur Thomas Campbell, de l'université de Brisbane (Australie), publié dans le très sérieux British Medical Journal Case Report, un surfeur de 61 ans atteint d'un ptérygion se serait rendu sur la célèbre plage hawaïenne de Waimea Bay, début 2013, avec une folle idée en tête.

Chevauchant une vague de près de 10 mètres de haut, il aurait plongé son visage dans l'eau et ouvert les yeux (voir photos ci-dessus). "Cette manœuvre impressionnante a entraîné l'arrachage du ptéygion de la surface de son œil", a constaté le médecin, stupéfait.

"La [lésion] de la cornée a été littéralement effacée, et les symptômes du patient (symptômes visuels, sensation de corps étrangers) se sont améliorés", poursuit le Dr Campbell.

"La plaie est restée enflammée pendant plusieurs jours", note-t-il, "mais la situation s'est rétablie sans intervention médicale." Six mois après "l'opération", le ptérygion n'était pas réapparu. Le Dr Campbell a expliqué au surfeur que si, d'aventure, la lésion venait à réapparaître, il serait préférable de discuter d'une méthode chirurgicale plus conventionnelle avec son ophtalmologiste.

Source :  A radical treatment for surfer's eye. Thomas Gordon Campbell. BMJ Case Reports 2014; doi:10.1136/bcr-2014-203896 

---
(1) La membrane conjonctive tapisse l'intérieur des paupières et le blanc de l'œil, et ne recouvre pas, en temps normal, la cornée (la partie avant de l'œil, légèrement bombée, qui couvre l'iris).