Santé des plus démunis : l'accès aux soins toujours plus difficile

Les plus démunis sont de plus en plus nombreux, en France, à se rendre dans des Centres d'accueil, de soins et d'orientation de Médecins du monde. Dans son rapport annuel, l'ONG relève des conditions d'accès aux soins toujours plus difficiles.

Rédigé le

Santé des plus démunis : l'accès aux soins toujours plus difficile
Santé des plus démunis : l'accès aux soins toujours plus difficile

Une année de plus et toujours le même constat : l'accès aux soins se détériore pour les plus démunis. Plus de 36.500 personnes exclues du système de santé ont été accueillies dans des les vingt Centres d'accueil, de soins et d'orientation (Caso) de Médecins du monde. Entre 2008 et 2011, ce chiffre avait progressé de 22%. Depuis, il a encore augmenté de 3,7%.

Parmi ces personnes, 43% présentent un problème de santé qui aurait dû être traité plus tôt et 22% ont renoncé à se soigner au cours des 12 derniers mois. Des indicateurs "en constante progression", selon le docteur Jean-François Corty, directeur des missions France pour Médecin du monde.

Les pathologies constatées, majoritairement liées à la précarité, sont les troubles respiratoires, les pathologies digestives (souvent dues à une eau non potable), les troubles ostéo-articulaires et les problèmes dermatologiques. Viennent ensuite les affections cardiovasculaires et les problèmes psychologiques (anxiété, dépression).

Les bénéficiaires de ces consultations, dont 90% sont d'origine étrangère, sont de plus en plus précaires. 98,2% vivent sous le seuil de pauvreté, 70% connaissent de graves difficultés de logement (13,2% sont SDF), et 12,5% sont mineurs, une augmentation de près de 70% en cinq ans.

En 2012, seulement 12% des patients avaient des droits ouverts à l'aide médicale de l'Etat (AME), réservée aux migrants en situation irrégulière, ou à la couverture médicale universelle (CMU) et 32% demeuraient totalement exclues du système d'accès aux soins.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus