Quelques secondes pour dépister la scoliose de votre enfant

LE COIN DES PARENTS - Plus la scoliose est dépistée tôt, mieux elle peut être traitée. Or, comme le rappelait en 2012 la fondation Yves Cotrel pour la Recherche en Pathologie Rachidienne, détecter cette déformation de la colonne vertébrale ne prend que quelques instants. Une vidéo d'une cinquantaine de secondes vous explique la procédure.

Rédigé le

Quelques secondes pour dépister la scoliose de votre enfant
Quelques secondes pour dépister la scoliose de votre enfant

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui apparaît le plus souvent dans l'enfance et progresse durant l'adolescence. Dans une grande majorité des cas, on ignore quelle est la cause du développement de cette déformation : on parle alors de scoliose "idiopathique" - elle toucherait de 2 à 3% de la population.

Or, si elle n'est pas prise en charge, cette déformation peut entraîner d'importantes complications.

Fin 2012, la Fondation Yves Cotrel (institution créée par le co-inventeur(1) d'une instrumentation chirurgicale destinée à traiter la scoliose sans corset d'immobilisation) diffusait une courte vidéo expliquant aux parents une méthode simple et efficace pour dépister une éventuelle scoliose de leur enfant.

Début avril 2014, un communiqué de l'Académie de médecine, diffusé à l'initiative du professeur Jean Dubousset, rappelait qu'un dépistage trop tardif "hypothèquait le résultat des traitements". "En effet, lorsque la déformation est déjà importante, les traitements sont non seulement difficiles, voire handicapants pour les enfants ou les adolescents dépistés trop tardivement, mais les résultats parfois décevants."

"Les traitements non chirurgicaux, par plâtre et corsets, sont souvent imparfaits, permettant au mieux d'obtenir au bout de plusieurs années difficiles une déformation identique à celle de départ", poursuit l'Académie. "Quant à la chirurgie, qui ne s'applique que dans un à deux dixièmes de ces cas de scoliose, malgré les progrès techniques considérables de ces 30 dernières années, elle soude entre elles les vertèbres déformées et enraidit inéluctablement une étendue plus ou moins grande de la colonne vertébrale."

Selon le professeur Dubousset, dépister le plus précocement possible par un simple examen clinique permet donc d'envisager "une déformation minime, une croissance la plus proche possible de la normale et, surtout, sans perte de la mobilité vertébrale". 

Si un examen radiologique est indispensable pour identifier la stratégie à suivre, encore faut-il que les parents détectent la déformation suffisamment tôt.

---
(1) Avec le professeur Jean Dubousset.

Sponsorisé par Ligatus