Lupus : les traitements ?

J'ai un lupus rhumatoïde depuis trois ans, je prends un médicament avec de l'hydroxychloroquine, quel est le risque à long terme ? Pourquoi la chimiothérapie est-elle utilisée pour traiter certains lupus disséminés ?

Rédigé le , mis à jour le

Lupus : les traitements ?

Les réponses avec le Pr. Jean Sibilia, rhumatologue au CHRU Hautepierre de Strasbourg :

"L'hydroxychloroquine est un médicament qui a été utilisé pendant très longtemps dans le traitement du paludisme. C'est un antipaludéen de synthèse. La tolérance est bonne, mais il faut surveiller les yeux car ça s'accumule dans la rétine. Les ophtalmologues le connaissent bien. On vérifie la rétine. Si la rétine est propre, il y a un risque très faible. Ce médicament est très bien toléré et très efficace.

"Il ne s'agit pas d'une chimiothérapie. Ce sont les mêmes drogues que l'on peut utiliser en post-greffe d'organe ou pour les cancers, mais pas du tout aux mêmes doses et pas du tout avec la même stratégie d'utilisation. Quand on lit la notice, on voit une indication cancer. Mais il faut la démystifier. Ce n'est pas une chimiothérapie. Ce sont des médicaments qui modulent le système immunitaire. Dans le cancer, on tue tout alors que pour un lupus, l'objectif n'est pas de tuer les cellules de l'organisme mais de les réguler.

"Un nouveau médicament va arriver. Il s'agit du premier traitement biologique indiqué dans le lupus. On l'attend en Europe dans quelques semaines."

En savoir plus

Questions/réponses :

  • Un  lupus articulaire (traité et endormi depuis quinze ans) peut-il revenir sous une autre forme ?
    Mon fils a un lupus discoïde sur le visage, on lui avait dit qu'il devait disparaître après quelques années, est-ce possible ?
    Depuis treize ans, je n'ai aucun suivi de la maladie, je ne sais pas où j'en suis. Est-ce normal et que dois-je faire ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Jean Sibilia, rhumatologue au CHRU Hautepierre de Strasbourg