Les mouches privées de sexe boivent pour oublier

Boisson alcoolisée ou soft drink pour les mouches mâles ? Tout dépend des faveurs sexuelles qu'on leur a accordées précédemment, répondent des chercheurs californiens.

Rédigé le

Les mouches privées de sexe boivent pour oublier
Les mouches privées de sexe boivent pour oublier

Sexe à gogo contre cure d'austérité

Les scientifiques américains ont mené leur étude, parue dans Science, sur 24 drosophiles (Drosophila melanogaster) mâles qu'ils ont tous placé dans des boites en verre, mais dans des conditions pour le moins différentes…

La moitié des individus a tiré le gros lot. Les chanceux ont été regroupés à quatre par boîte en compagnie de vingt femelles prêtes à s'accoupler. Et très permissives : les mâles étaient autorisés à s'accoupler avec plusieurs femelles.

En revanche, pour les autres drosophiles, toute autre ambiance, franchement moins festive : ils se sont retrouvés seuls dans leur boîte, en tête à tête avec une femelle qui s'était déjà accouplée, et réfractaire aux avances.

"Open bar" pour les mouches !

Après quatre jours de sexe débridé ou de frustration intense, les mâles ont déménagé et ont tous été replacés dans les mêmes conditions de vie. Les chercheurs ont mis à leur disposition deux sortes de nourriture réduite en purée : une avec de l'alcool, l'autre sans. Les animaux pouvaient consommer, grâce à deux capillaires, les deux liquides comme bon leur semblait.

Les auteurs de l'étude ont ensuite mesuré les quantités de nourriture ingurgitées par les insectes. Les résultats ont été clairs. Les mouches "repues" sexuellement n'ont pratiquement pas touché à l'alcool, alors que celles rejetées en ont abusé et ont consommé quatre fois plus d'alcool que les autres.

Noyer ses frustrations dans l'alcool ne serait donc pas propre à l'homme. Les insectes aussi, prennent le plaisir où il est…

Source : "Sexually rejected flies turn to booze", Science, 15 Mars 2012

En savoir plus

 

Sponsorisé par Ligatus