La tablette ennemie du sommeil

Pour passer une bonne nuit de sommeil, mieux vaut lire un livre papier plutôt qu'une tablette. C'est le constat publié lundi 22 décembre 2014 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences par des chercheurs américains de l'hôpital Brigham and Women à Boston.

Rédigé le

La tablette ennemie du sommeil
La tablette, ennemie du sommeil (cc-by-sa krossbow)

En comparant les effets biologiques des deux styles de lecture – tablettes et livres - sur le corps humain, les chercheurs ont pu constater qu'avant le coucher, la lumière bleue de la tablette avait un effet néfaste sur le déroulement du cycle du sommeil pendant la nuit.

Le rythme circadien

Ce terme qualifie les événements biologiques et physiologiques qui ont lieu dans le corps de façon périodique toutes les 24 heures. Le cycle veille/sommeil suggère l'existence d'une horloge biologique interne qui influence le comportement. Ainsi, sur 24 heures, nous aurons des périodes de fatigue et une baisse de vigilance, et d'autres pendant lesquelles nous serons plus vifs et éveillés.

Cette horloge interne rythme aussi, en plus du cycle veille/sommeil, la pousse des ongles et des cheveux, la production d'hormones, la pression sanguine, la température corporelle... Tous les organismes vivants ont un rythme circadien.

L'expérience a duré deux semaines pendant lesquelles douze participants ont lu quatre heures avant de se coucher, pendant cinq jours consécutifs. Une moitié d'entre eux utilisant des livres imprimés, l'autre des tablettes électroniques.

D'après Anne-Marie Chang, auteure de l'étude et chercheuse en science du sommeil à l'hôpital de Boston, "ceux qui lisaient un livre électronique mettaient plus de temps à s'endormir, avaient moins sommeil le soir, et leur sécrétion de mélatonine (hormone qui déclenche l'endormissement) était réduite". Elle explique également que "leur horloge circadienne* (horloge biologique interne – lire l'encadré) était décalée. Ils étaient, même après huit heures de sommeil, moins alertes le lendemain matin que ceux ayant lu un livre imprimé". En outre, ils s'endormaient en moyenne une heure plus tard que les autres.

Ces troubles du sommeil proviennent de la lumière bleue, aussi appelée lumière à ondes courtes, qui émane des tablettes. Des recherches précédentes avaient prouvé les effets de cette lumière sur la sécrétion de mélatonine.

Les chercheurs souhaitent qu'une étude approfondie soit menée afin de mieux comprendre les conséquences à long terme sur la santé.

VOIR AUSSI

Sponsorisé par Ligatus