La Sécurité routière cible l'entourage de celui qui boit

A l'approche des fêtes de fin d'année où la mortalité des automobilistes atteint un pic, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne contre les dangers de l'alcool au volant. Elle a cette fois-ci décidé de changer de cible : l'entourage de celui qui a bu et non plus celui qui boit. Un film réalisé par Rémi Bezançon sera diffusé sur nos écrans dès le 22 décembre pour sensibiliser une majorité de personnes et tenter de diminuer la mortalité sur les routes.

Rédigé le , mis à jour le

La Sécurité routière cible l'entourage de celui qui boit
La Sécurité routière cible l'entourage de celui qui boit

Sensibiliser l'entourage de celui qui boit

L'alcool au volant est la première cause d'accident en France et en particulier chez les jeunes : près d'un jeune sur quatre tué sur la route en 2010 est la conséquence de l'alcool au volant. Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), une personne qui a bu a "8,5 fois plus de risque d'être responsable d'un accident mortel".

Pour poursuivre sa lutte contre les accidents de la route, la Sécurité routière a décidé de sensibiliser non plus les personnes qui boivent mais leur entourage.

"Face à celui qui a perdu sa faculté de discernement à cause de l'alcool, il n'y a pas d'autre choix que d'agir à sa place", précise la Sécurité routière dans un communiqué de presse. S'agit-il de déresponsabiliser celui qui boit ? Non, mais plutôt d'élargir le spectre de sensibilisation et de faire prendre conscience à l'entourage qu'il a un rôle majeur dans le choix de laisser conduire un proche sous l'emprise de l'alcool.

"Si on tient à quelqu'un, on le retient"

Pour ce faire, un film court de 40 secondes a été réalisé par Rémi Bezançon, auteur du long métrage Le Premier Jour du reste de ta vie. On peut voir dans ce film de sensibilisation, intitulé Le Choix, un quarantenaire qui termine une soirée arrosée avec ses amis. L'homme titubant décide tout de même de prendre sa voiture pour rentrer chez lui. Une voix off questionne l'entourage sur ce qu'il peut éventuellement faire pour éviter que cet homme ne prenne sa voiture : l'obliger à dormir sur place, appeler un taxi, ou le laisser prendre sa voiture ? Car finalement n'est-il pas responsable de ses actes ?

Epilogue prévisible du scénario : un accident de voiture et la prise de conscience de l'entourage qui aurait dû agir. Ce film sera diffusé sur les chaînes de télévision hertziennes et numériques entre le 22 décembre et le 13 janvier 2013, pour éviter que meurent sur les routes françaises 313 personnes comme c'était le cas au mois de décembre 2012.

Ne perdons pas espoir. Les campagnes de sensibilisation ont fortement contribué à une baisse de la mortalité de 9% des automobilistes entre 2011 et 2012. La mortalité sur les routes a été divisée par quatre depuis la création de la Sécurité routière, il y a quarante ans.

Source : Sécurité routière