La mortalité en hausse sur les routes de France

La mortalité routière en France métropolitaine, qui avait commencé à fortement augmenter en mars 2014, a poursuivi sa hausse en juin à la veille des départs en vacances d'été, avec un accroissement de 3,8%, selon les derniers chiffres de l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR).

Rédigé le

Entretien avec Christophe Ramond, directeur des études et recherches de l'association Prévention routière

En juin 2014, 304 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la circulation, soit 11 de plus qu'en juin 2013, a précisé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, citant dans un communiqué les chiffres de l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR). Le nombre de blessés hospitalisés plus de 24 heures après un accident routier a également augmenté en juin (+5,4%).

Depuis le début de l'année, 112 personnes supplémentaires ont trouvé la mort sur les routes, soit une hausse de 7,9% par rapport à la même période de 2013. En revanche, ce chiffre représente 168 vies épargnées par rapport au premier semestre de 2012.

Cette tendance met à mal l'objectif de gouvernement qui, après un recul record de 10,5% en 2013 - avec 3.268 personnes tuées sur les routes -, espère passer sous la barre des 2.000 morts d'ici 2020.

L'année 2014 avait pourtant bien commencé, avec de nouvelles baisses de 0,5% en janvier 2014 puis de 1,4% en février, mais la tendance s'est inversée en mars, avec un bond de +28% de la mortalité. Ces mauvais chiffres ont ensuite été confirmés en avril (+8%) puis en mai 2014, avec une nouvelle hausse de 15,2%.

Avec 45 personnes tuées supplémentaires au cours du premier semestre 2014, les piétons et les cyclistes représentent 40% de la hausse de la mortalité

Quelques règles élémentaires de sécurité appliquées aux piétons, si elles sont respectées, peuvent éviter bien des accidents. L'usage du téléphone portable, par exemple, reste une source fréquente de déconcentration, mieux vaut donc éviter de téléphoner ou de regarder son smartphone en traversant. De même l'usage des baladeurs musicaux doit se faire à un volume qui permette d'entendre les véhicules. Hors agglomération, si vous marchez le long d'une route, il est aussi recommandé de se tenir sur le côté gauche de la chaussée afin de faire face aux véhicules. Quant aux cyclistes, ils doivent appliquer les règles du Code de la route, comme les automobilistes et disposer d'un vélo en bon état, bien équipé, pour pouvoir rouler, de jour comme de nuit, en toute sécurité. Sans oublier le casque

VOIR AUSSI