Du placenta dans vos cadres photo pour Noël !

Pas d'idée de cadeaux pour Noël ? Amanda Cotton, une jeune Britannique de 25 ans diplômée en design durable à l'Université de Brighton, vous tire d'affaire en vous proposant ses cadres photo "home made" en placenta ou ses colliers en cérumen. D'un goût assez douteux certes, mais de quoi amuser la galerie pendant votre dîner de réveillon !

Rédigé le

Du placenta dans vos cadres photo pour Noël !
Cadre photo créé par l'artiste britannique Amanda Cotton

Après la placentophagie, place à la "placentotrendy"

Il est courant en Chine de déguster son placenta en soupe après l'accouchement. Amanda Cotton, jeune artiste britannique de 25 ans, a préféré sublimer "l'objet" plutôt que de le manger. Elle fabrique des objets d'art hors du commun, à base de substances et de sécrétions corporelles. Sa philosophie : "Pourquoi garderait-on la première dent de son enfant ou son cordon ombilical et pas le placenta ?".

Un brin provocatrice, Amanda Cotton veut magnifier ce qui pour la plupart d'entre nous est banal et sans intérêt, voire même... répugnant. Pièce maîtresse de son œuvre : un cadre photo sur mesure à base de résine... et de placenta ! Après l'avoir séché, elle broie le placenta et le mélange à de la résine pour un effet marbré. Pour un prix dérisoire de 75 pounds (environ 90 euros), vous obtiendrez un joli cadre unique, de la couleur de votre choix, à base de votre placenta. Pensez-y simplement avant d'accoucher sinon votre placenta partira à la poubelle et vous ne pourrez plus encadrer votre progéniture dans... votre progéniture.

Nouvelle tendance 2014 : le collier à base de cérumen

Mesdames, vous souhaitez accessoiriser votre robe du réveillon ? Pas besoin de chercher désespérément un joli bijou assorti. Amanda Cotton propose un magnifique collier home made à base de cérumen. Le fil qui relie les "perles" de cérumen n'est rien d'autre que ses cheveux tressés. Il assortira parfaitement votre jolie robe noire. Indémodable.

Sur son site Internet Ceramics and Composites, elle met en avant sa nouvelle création, "Wee Ribbon", une sympathique collection de 365 échantillons d'urines quotidiennes extraites pendant un an. "Jamais je n'aurais imaginé qu'un déchet que l'on peut éliminer simplement en tirant la chasse était si fascinant", explique-t-elle. Nous non plus ! Si Amanda Cotton était née quelques années plus tôt, elle aurait probablement fait partie du mouvement dadaïste. Même si ces créations restent pour le moins originales, son talent lui permet d'exposer dans des galeries londoniennes.

Pour sa nouvelle collection, nous lui avons suggéré un bracelet en méconium* séché, un bijou "collector" pour la collection printemps-été 2014.

*méconium : premières selles de l'enfant pendant les premiers jours qui suivent la naissance.

 En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus