Des cellules souches graisseuses pour réparer les os

Dans notre corps, les ostéoblastes permettent de réparer nos os. Malheureusement, dans certaines pathologies de l'os, ces cellules ne sont pas en nombre suffisant ou pas assez efficaces pour consolider une fracture. Mais des chercheurs belges ont découvert qu'il y avait aussi des cellules souches compatibles avec l'os dans la graisse. Tumeur osseuse, maladie rare, problème de disque lombaire... Les applications de cette technique pourraient être nombreuses. Explications.

Rédigé le

Des cellules souches graisseuses pour réparer les os

Lorsque les ostéoblastes ne sont pas en nombre suffisant pour réparer nos os, la solution jusqu'à présent était de prélever des cellules souches dans la moelle osseuse, au niveau du bassin. Mais cette intervention est douloureuse pour le patient.

La découverte d'une nouvelle thérapie pourrait changer la donne. En effet, une équipe de chercheurs belges a découvert que des cellules souches compatibles avec l'os étaient aussi présentes dans la graisse. Tumeur osseuse, maladie rare, problème de disque lombaire... Les applications de cette technique pourraient être nombreuses.

Le protocole de recherche utilise des cellules souches issues de la graisse pour recréer de l'os. Trois mois avant la greffe, la graisse est récupérée au bloc opératoire. Le prélèvement fait une dizaine de grammes.

L'avantage du prélèvement de graisse est qu'il est bien moins douloureux que celui de moelle osseuse. De plus, la graisse contient 500 fois plus de cellules souches.

La sélection de cellules se fait simplement. Seules les cellules souches survivent dans une boîte en plastique. Les globules rouges et les cellules adipeuses disparaissent au fil des jours. Et au bout d'un mois et demi, il ne reste plus qu'un maillage de cellules souches. Une poudre d'os déminéralisé est alors saupoudrée sur celles-ci, puis elles sont remises en incubateur. Six semaines plus tard, la boîte contient de l'os.

À partir de cellules pas plus grandes que six microns, les chercheurs réussissent à obtenir un tissu osseux composé exactement comme de l'os. Par la suite, le chirurgien orthopédique peut implanter le tissu osseux directement dans le trou provoqué par la fracture. Il peut aussi maintenir les deux parties de l'os ensemble avec une plaque métallique pour accompagner la consolidation.

Dix patients ont déjà bénéficié de ce nouveau type de greffe. Dans tous les cas, l'os s'est reconstitué et n'a plus jamais subi de fracture.

En savoir plus sur les cellules souches

Sponsorisé par Ligatus