Croix-Rouge : 150 ans d'action humanitaire

Créée en 1864, la Croix-Rouge française œuvre depuis 150 ans pour venir en aide aux populations : d'abord les soldats en temps de guerre, puis les victimes de catastrophes, et plus généralement les personnes dans le besoin. C'est Henri Dunant, homme d'affaire et humaniste, qui créa l'actuel comité international de la Croix-Rouge. La France est un des premiers pays à fonder sa délégation. Mais si un homme est à l'origine de la Croix-Rouge, les femmes l'ont construite.

Rédigé le , mis à jour le

Croix-Rouge : 150 ans d'action humanitaire

Dans les écoles de la Croix-Rouge française, les futures infirmières connaissent bien les valeurs et l'engagement de l'organisation humanitaire. Et pour cause, les femmes ont œuvré sur le terrain et se sont battues pour obtenir une formation. Sans revendication féministe, elles ont su imposer une forte présence féminine au sein du mouvement depuis 150 ans.

Des générations de femmes se sont succédées pour porter secours aux blessés de guerre et aux populations sinistrées. Des femmes qui se sont engagées dès la création de l'organisation avec Henri Dunant et la guerre franco-allemande.

Les femmes (des aristocrates, des grandes bourgeoises...) voulaient être formées pour devenir de véritables professionnelles. Mais à l'aube du XXe siècle, la France reste profondément conservatrice. À cette époque, les femmes restaient au foyer dans une société très militarisée. Il était difficilement concevable d'engager des femmes en tant qu'auxiliaire de l'armée. Les femmes se sont donc battues pour obtenir une formation. Le professeur Duchaussoy qui a vu ces femmes à l'œuvre et qui a perçu leur potentiel, va alors créer la première école d'ambulancières et garde-malades laïque et gratuite pour former ces femmes.

La mise en pratique des nouvelles connaissances sera rude. La Première Guerre mondiale transforme la France en véritable champ de bataille et projette les infirmières de la Croix-Rouge au plus près des combats pour soigner les blessés militaires. On encense leur courage, leur sens du sacrifie et leur abnégation. La grande guerre transforme l'infirmière en véritable icône populaire. Une héroïne qui paiera son engagement d'un lourd tribut. Certaines vont mourir suite à des bombardements, alors que d'autres vont mourir des suites de maladies contractées auprès de soldats malades…

Avec la Seconde Guerre mondiale, les missions des femmes de la Croix-Rouge française se sont diversifiées mais toujours dans le même but : servir. À la libération de Paris en 1944, la Croix-Rouge est en première ligne et l'engagement des secouristes est total.

Derrière les femmes qui se pressent auprès des victimes, 80 ans de lutte pour obtenir ce statut. Des infirmières, des secouristes aux ambulancières, elles ont construit le mouvement de la Croix-Rouge et ouvert la voie pour les générations futures.

Le mannequin Adriana Karembeu œuvre aujourd'hui comme ambassadrice de l'organisation. Preuve s'il en fallait une, que l'image de la Croix-Rouge sera à jamais liée à celle des femmes.

EN SAVOIR PLUS

Sponsorisé par Ligatus