Comment diagnostique-t-on la présence de calculs biliaires ?

Comment peut-on faire un diagnostic ? Je suis allée aux Urgences pendant une crise mais on ne m'a pas fait d'échographie.

Rédigé le , mis à jour le

Comment diagnostique-t-on la présence de calculs biliaires ?

Les réponses avec le Dr Séverine Noullet, chirurgien digestif :

"Le meilleur examen pour voir les lithiases de la vésicule, c'est l'échographie parce qu'on voit la vésicule, on voit les calculs dans la vésicule et on peut voir s'il y a une dilatation éventuelle des voies biliaires, dilatées par un calcul sous jacent. En revanche on ne voit pas bien la zone au niveau du pancréas où on peut avoir un petit calcul au niveau du bas cholédoque sans qu'il y ait pour autant dilatation des voies biliaires.

"S'il n'y a pas de perturbation du bilan hépatique, qu'il y a une symptomatologie de colique hépatique, l'échographie abdominale suffit pour voir s'il y a des calculs dans la vésicule, ça a une très bonne sensibilité et cela suffit. Si en revanche on suspecte une lithiase de la voie biliaire principale associée à des perturbations du bilan hépatique ou une dilatation à l'échographie des voies biliaires, dans ce cas on pourra préconiser deux examens : soit une IRM qui est un examen qui n'est pas invasif et qui est assez sensible pour la voie biliaire principale, cet examen ne nécessite pas une anesthésie générale, soit une écho-endoscopie qui est un examen un peu plus invasif parce qu'elle se déroule sous anesthésie générale. Cela permettra en l'occurrence de faire un traitement c'est-à-dire couper le petit sphincter au niveau du pancréas pour libérer le calcul et enlever le calcul de la voie biliaire principale qui risque de s'infecter, d'infecter la bile et d'occasionner des pancréatites aiguës."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :