Clonage de coyotes réussi pour un sulfureux scientifique

Après avoir été mis au ban de la communauté scientifique pour avoir prétendu avoir cloné des cellules souches humaines, un scientifique sud-coréen a annoncé avoir cloné un coyote, en faisant porter les embryons par des chiennes.

Rédigé le

Clonage de coyotes réussi pour un sulfureux scientifique
Clonage de coyotes réussi pour un sulfureux scientifique

Hwang Woo-Suk est rapidement passé du statut de héros à celui de charlatan. Pour rappel il avait prétendu avoir réussi à extraire des cellules souches embryonnaires de cellules clonées en 2004 et 2005. Publiées dans Science, ses études avaient été reconnues comme frauduleuses peu après. Le scientifique avait alors été disgracié et même condamné à une peine de prison.

Le 17 octobre 2011, Hwang Woo-Suk a annoncé avoir obtenu huit clones de coyotes en prélevant des cellules de peau puis en transférant le noyau dans des ovules énucléés de chienne. Les embryons ont ensuite été placés dans des utérus de chiennes. Le scientifique avait précédemment échoué en tentant la même manipulation sur des lycaons, une espèce sauvage de canidés africains.

Lors de sa conférence de presse, Hwang Woo-Suk a déclaré que le taux de succès de la manipulation était actuellement de 50 %. L'objectif de Hwang Woo-Suk  est de cloner d'autres espèces animales en voie de disparition, mais il a également affirmé son intention d'essayer de cloner un mammouth à partir d'un éléphant s'il parvenait au même résultat avec le lycaon.

Malgré l'imposture dont il a été l'auteur, le Coréen est quand même reconnu pour avoir cloné le premier chien, Snuppy, en 2005.

Source : AFP

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :