Cancer du sein : un dépistage avant 50 ans ?

La moitié des décès par cancer du sein survient avant 50 ans, selon une étude américaine publiée il y a quelques semaines. Des résultats qui relancent le débat autour de l'âge de début du dépistage organisé.

Rédigé le

Cancer du sein : un dépistage avant 50 ans ?

Faut-il étendre le dépistage organisé aux femmes de moins de 50 ans ? La question est relancée par une étude américaine, publiée dans la revue Cancer. Les chercheurs ont étudié le dossier médical de 7.300 patientes chez qui un cancer du sein avait été diagnostiqué entre 1990 et 1999 dans deux hôpitaux de Boston. Parmi elles, 1.700 sont décédées, dont 609 à cause du cancer du sein. La moitié des décès concernait des femmes de moins de 50 ans, mais surtout les deux tiers des décès étaient survenus chez des femmes n'ayant jamais fait de mammographie de dépistage.

En France, le dépistage organisé par mammographie débute à l'âge de 50 ans, il prévoit un examen tous les deux ans jusqu'à 74 ans. Pourtant, le risque de cancer du sein commence bien avant. En 2012, 2.176 cas de cancers du sein ont été dénombrés chez des femmes de 30 à 39 ans. Une décennie plus tard, le risque est multiplié par quatre.

Alors pourquoi ne pas dépister les femmes dès l'âge de 40 ans ? Dans les faits, ce phénomène existe déjà : beaucoup de femmes se voient prescrire une mammographie par leur médecin avant 50 ans, c'est ce que l'on appelle le dépistage individuel. Un dépistage qui repose sur la conviction d'un médecin, mais qui ne fait pas l'objet d'une recommandation de santé publique.

La mammographie dès 40 ans pose un autre problème, d'ordre technique. Avant la ménopause, les seins sont généralement plus denses, plus sensibles aux radiations ce qui rend la mammographie moins performantes, les clichés moins lisibles. Il y aurait donc un risque plus important de surdiagnostic et de cancers radio-induits.

Une balance bénéfice/risque défavorable qui a poussé la majorité des pays européens à commencer le dépistage du cancer du sein à 50 ans. Seuls la Hongrie, le Portugal et la République tchèque font débuter les mammographies dès 45 ans.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :