Calvitie masculine : une nouvelle piste de traitement possible

Un espoir pour les hommes chauves ou en passe de le devenir : des chercheurs américains auraient identifié une protéine responsable de la chute des cheveux. Des traitements se basant sur cette découverte sont d'ores et déjà en développement.

Rédigé le

Calvitie masculine : une nouvelle piste de traitement possible
Calvitie masculine : une nouvelle piste de traitement possible

Beaucoup d'hommes "entre deux âges" sont touchés par la calvitie, et environ 80 % d'entre eux perdent leurs cheveux à partir de 70 ans. Le rôle central de la testostérone dans ce phénomène est bien connu. Les hormones sexuelles, en présence d'une prédisposition génétique, provoquent une miniaturisation du follicule pileux, menant à l'apparition de la calvitie.

La protéine qui fait perdre ses cheveux

Des chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont procédé à des analyses sur le cuir chevelu d'hommes "dégarnis". Ils ont constaté la présence d'un taux élevé d'une protéine, la prostaglandine D2 (PGD2), dans les cellules des follicules pileux localisés dans les zones chauves, contrairement aux zones chevelues.

Plusieurs expériences ont alors été menées sur des souris de laboratoire. Des souris "transgéniques", élevées pour présenter de fort taux de cette protéine, sont devenues totalement chauves. A une autre lignée de rongeurs, les scientifiques ont transplanté des cheveux humains puis leur ont administré la PGD2 : les cheveux ont alors cessé de pousser.

D'après le professeur George Cotsarelis, du service de dermatologie de l'université, qui a conduit les recherches, ces résultats montrent que "la prostaglandine est très présente dans les cuirs chevelus chauves, et qu'elle inhibe la pousse des cheveux".

Calvitie réversible ?

L'inhibition de la pousse des cheveux a lieu quand la protéine se lie à son récepteur sur les cellules du follicule. Le but des traitements en développement est donc de bloquer le récepteur à la PGD2. Mais les chercheurs ne savent pas encore si ce blocage préviendrait simplement la chute des cheveux ou s'il permettrait également la repousse... "Ce point va être long à éclaircir", a déclaré le Pr. Cotsarelis.

Les chercheurs affirment qu'il y est possible de développer de traitements qui peuvent être appliqués directement sur le cuir chevelu, sous forme de crème, pour prévenir la calvitie… et peut-être, qui sait, la guérir.

Source : "Prostaglandin D2 Inhibits Hair Growth and Is Elevated in Bald Scalp of Men with Androgenetic Alopecia", Science Translational Medicine, 21 mars 2012.

 

En savoir plus