Variole du singe : une maladie mortelle pour nos animaux de compagnie

Le saviez-vous ? Le virus de la variole du singe n'est pas uniquement dangereux pour l’être humain. Nos animaux de compagnie peuvent également être contaminés, et bien souvent, c’est même nous qui leur transmettons la maladie ! Notre vétérinaire vous explique.

Farah Kesri
Rédigé le , mis à jour le
Les animaux de compagnie peuvent-ils être atteints de variole du singe ?
Chiens, chats, rongeurs, NAC : quels sont les animaux concernés par la variole du singe ?  —  Allodocteurs.fr

Face aux épidémies de zoonoses, ces maladies transmissibles entre l’homme et l’animal, nos amis à poils, à plumes ou à écailles ne sont pas uniquement vecteurs de virus. Tout comme les humains, les chiens, chats, rongeurs et autres nouveaux animaux de compagnies (NAC) peuvent également être contaminés par la variole du singe par exemple, et manifester des symptômes plus ou moins graves.

Et contrairement aux idées reçues, les animaux de compagnie peuvent même être directement contaminés… par les humains ! “C’est une zoonose qui peut être mortelle pour les humains, comme pour les animaux”, prévient Farah Kesri, vétérinaire et éthologue.

Quels sont les symptômes chez les animaux ?

Les symptômes sont les mêmes chez les humains et les animaux.” Tout d’abord, votre animal aura une phase de fébrilité, de chaleur, de fièvre et de fatigue. Il aura également les ganglions gonflés, surtout au niveau du cou. 

Comme pour l’humain, quelques jours après l’infection, des symptômes cutanés vont apparaître, avec des éruptions de pustules remplies de liquide. “Certaines espèces animales peuvent être asymptomatiques, mais peuvent tout de même être vectrices du virus”, rappelle la vétérinaire.

À lire aussi : Variole du singe : le niveau d’alerte maximal déclenché

Quelles sont les espèces concernées ?

Nous n’avons pas encore repéré de cas de contaminations chez les chiens ou les chats.” Pour autant, l’inquiétude demeure, notamment pour les félins. “On reste assez vigilant, car il y a une sensibilité du virus pour les chats”, précise Farah Kesri. 

Les rats et les NAC peuvent, eux, développer des symptômes de la variole du singe après avoir été en contact avec d’autres animaux contaminés, dans les animaleries notamment. Même asymptomatiques, ils peuvent également transmettre le virus à d’autres animaux ou aux humains après les avoir côtoyés.  

Comment peut-on protéger nos animaux ?

Contrairement au Covid-19, le virus de la variole du singe est extrêmement résistant au milieu extérieur. Il est donc impératif de bien nettoyer la cage, le coussin ou les endroits où votre animal est susceptible de rester assez longtemps pour être contaminé.

Si vous développez le moindre symptôme, ou que vous avez été contact à risque au virus de la variole du singe, il faut également appliquer un confinement strict, même avec votre animal. Ne le caressez plus, car le moindre contact ou la moindre gouttelette de salive peut également contaminer votre compagnon à poils.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !