Une étude révèle ce qu’il se passe dans le cerveau au moment de la mort

Le décès accidentel d’un homme de 87 ans pendant un électroencéphalogramme a permis d’observer le comportement des ondes du cerveau lors du passage de la vie à la mort.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le
Une étude révèle ce qu’il se passe dans le cerveau au moment de la mort
© Chaikom / Shutterstock

Que se passe-t-il dans notre cerveau au moment de notre mort ? Des médecins estoniens ont obtenu un début de réponse à cette question de manière fortuite. Alors qu’ils réalisaient un électroencéphalogramme, un examen qui enregistre les ondes du cerveau, sur un patient âgé de 87 ans, ce dernier est décédé d’une crise cardiaque.

L’électroencéphalogramme a donc enregistré les ondes cérébrales en plein passage de la vie à la mort. Cet évènement a fait l’objet d’une publication dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience le 22 février 2022. 

Les mêmes ondes que pendant un rêve

Dans cette étude, les médecins expliquent avoir analysé le comportement des ondes du cerveau pendant les 30 secondes qui ont précédé et celles qui ont suivi l’arrêt du cœur de leur patient.

Ils ont pu observer que les ondes cérébrales, à cet instant précis, adoptaient des schémas similaires à ceux observés pendant les rêves ou pendant la remémoration de souvenirs. 

"En générant des ondes impliquées dans la récupération de la mémoire, le cerveau pourrait jouer un dernier rappel des événements importants de la vie juste avant de mourir", spécule le docteur Ajmal Zemmar, neurochirurgien américain qui a participé à l’étude dans un communiqué de la revue.

Une sorte d’aperçu des moments les plus marquants, qui validerait l’expression "voir sa vie défiler devant soi". Cette découverte pourrait aussi expliquer les souvenirs vifs et précis d’évènements vécus rapportés dans les expériences de mort imminente

De nouvelles questions sur la fin de vie

Pour les auteurs de l’étude, cette révélation constitue une source d’espoir. "Bien que nos proches aient les yeux fermés et soient prêts à nous quitter pour se reposer, leur cerveau est peut-être en train de rejouer certains des moments les plus agréables qu'ils ont vécus dans leur vie" avance même le docteur Zemmar. 

Mais pour l’heure, il ne s’agit que d’hypothèses et l’étude reste limitée puisqu’elle ne porte que sur un cas précis. Quoi qu’il en soit, "ces résultats remettent en question notre compréhension du moment exact de la fin de la vie et génèrent d'importantes questions ultérieures", note le docteur Zemmar.

Il s’interroge notamment sur le moment du prélèvement dans le cas d'un don d’organes et sur la durée pendant laquelle notre cerveau "survit" à l’arrêt de notre cœur. Des questions à laquelle de futures recherches sur le cerveau tenteront de répondre.

Neurochirurgie : opérer au coeur du cerveau  —  Le Magazine de la Santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !