Un Italien testé positif au Covid, au VIH et à la variole du singe en même temps

L’homme aurait contracté les trois maladies après une relation sexuelle non protégée. Un cas unique, qui ne permet pas de savoir si la santé du patient sera durablement affectée.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
Une triple infection unique pour les scientifiques
Une triple infection unique pour les scientifiques  —  Shutterstock

Des vacances qu'il n'est pas prêt d'oublier. Un article publié dans la revue médicale Journal of Infection le 19 août, rapporte le cas unique d’un patient testé positif au Covid-19, au VIH et à la variole du singe au même moment, après un séjour en Espagne, en juin 2022.

Quelques jours après son retour en Italie, l'homme, un Italien de 36 ans, présente de la fièvre et des ganglions lymphatiques gonflés. Après avoir été testé positif au Covid-19, son état s’aggrave rapidement.

Les symptômes de la variole du singe

Des éruptions cutanées apparaissent alors sur son corps et son visage. Hospitalisé pour de fortes douleurs à Catane, en Sicile, l’homme explique avoir eu des rapports sexuels non protégés avec un autre homme lorsqu'il était en Espagne. Un nouveau test détecte cette-fois ci le virus de la variole du singe.

Éruptions cutanées causées par la variole du singe chez le patient
Éruptions cutanées causées par la variole du singe chez le patient  —  Journal of Infection

Les services hospitaliers vont encore plus loin, et le soumettent à un dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST) les plus fréquentes. Il est négatif pour les hépatites virales, l'herpès, la gonorrhée et la chlamydia, mais les analyses détectent la présence du VIH chez le patient.

À lire aussi : Grippe de la tomate : des symptômes de la variole du singe et du Covid chez les enfants contaminés

Aucune certitude sur la santé du patient

Les rapports non protégés du patient seraient donc bien à l’origine des trois infections. Le cas étant unique, les professionnels de santé ne sont pas en capacité de dire si la santé de l'homme sera durablement affectée par ces infections simultanées. “Les symptômes de la variole du singe et de la Covid-19 peuvent se chevaucher", précise l'étude. En cas de co-infection, les antécédents médicaux et personnels ainsi que les habitudes sexuelles du patient sont "cruciales" au personnel médical pour effectuer le bon diagnostic, concluent l'équipe de scientifiques.

Le patient a pu sortir de l’hôpital après la disparition des symptômes du Covid-19 et de la variole du singe. Il suit désormais une trithérapie contre le VIH.

Andréa nous dévoile son quotidien avec son mari Nicolas  —  Allodocteurs.fr

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !