1. / Sexo
  2. / Troubles sexuels
  3. / Douleurs pendant les rapports

Douleurs sexuelles : les hommes aussi

Les hommes peuvent rencontrer ces douleurs lors des rapports sexuels ou la masturbation. Quelles sont leurs causes et qui consulter ?

Rédigé le , mis à jour le

Douleurs sexuelles : les hommes aussi
Douleurs sexuelles : les hommes aussi

Ces douleurs sexuelles masculines peuvent survenir en érection durant l'activité sexuelle et pendant ou après l'éjaculation. 

  • Les douleurs durant l'érection

En érection, Certaines douleurs sont aigues, avec la fracture des corps caverneux ou la rupture du frein, sans gravité et ponctuelle mais qui saigne souvent beaucoup. D''autres sont chroniques comme le phimosis, quand le prépuce est trop serré. Il peut aboutir à un paraphimosis, un étrangement du gland du pénis, qui est une urgence médicale. 

Des douleurs peuvent aussi s'expliquer par une courbure de la verge, aussi appelée maladie de Lapeyronie. Elle provoque des plaques sur l'enveloppe des corps caverneux, qui vont courber le pénis et rendre la pénétration douloureuse. Le priapisme est une urgence et se rencontre souvent en réaction à un surdosage d'injection intra-caverneuse (traitement d'un trouble de l'érection) ou certains médicaments, contre un trouble de l'érection, certains antidépresseurs ou antihypertenseurs par exempel).

 Rare, la maladie de Mondor, une phlébite d'une veine du pénis, est la conséquence d'une activité sexuelle trop intense sur un temps court ; elle rentre dans l'ordre avec quelques jours d'abstinence ou après l'application d'anti-inflammatoires localement.

  • Les douleurs de l'éjaculation

Les douleurs durant l'éjaculation sont souvent un signe d'infection sexuellement transmissible, notamment de l'urètre en cas d'écoulement, ou du sperme. Il peut s'agir d'une prostatite chronique, inflammation ou infection de la prostate, d'une infection de l'épididyme (canal s'enroulant sur le testicule) ou du scrotum, les douleurs étant localisées à ce niveau et s'accompagnant de brûlures en urinant ou de fièvre. Une infection urinaire peut aussi être en cause.

  • Les douleurs anales

En cas de pénétration anale, les douleurs peuvent s'expliquer par un manque de lubrifiant et de préparation et de lubrification, améliorables par des conseils pratiques. Une contraction répétée du sphincter annal peut traduire une appréhension de la douleur. Les hémorroïdes en crise et la fissure anale doivent être traitées avant de reprendre une sexualité anale.

Qui consulter et comment traiter ?

La douleur est un signal d'alerte et une consultation s'impose lorsqu'elle persiste, gêne les rapports ou est intense. Premier interlocuteur le généraliste. Il qui peut lancer les examens complémentaires comportant un examen d'urines, de l'écoulement ou du sperme si nécessaire, voire une échographie de la prostate et des voies séminales. Il prendra en charge les infections, les hémorroïdes, une fissure mais demander si besoin un avis spécialisé auprès d'un urologue, d'un andrologue ou d'un gastroentérologue.

En revanche,  la fracture des corps caverneux, le priapisme, la rupture du frein, le paraphimosis, la maladie de Lapeyronie et le phimosis nécessitent une consultation auprès d'un urologue, en urgence pour les 4 premiers. 

Source :