1. / Sexo

Sexualité des animaux : le crapaud accoucheur

Le règne animal peut souvent être source d'inspiration, y compris dans notre vie intime ! C'est le cas du surprenant crapaud obstétricien, qui aide sa femelle à accoucher.  

Rédigé le

La vie sexuelle des crapauds - Chronique de Farah Kesri, le 30 août 2016

On le surnomme le crapaud accoucheur... Présent sur tout le territoire français, l’Alyte obstetricans ressemble comme deux goutes d'eau à un crapaud commun. Pourtant, deux éléments caractérisent cet amphibien. Tout d'abord, il siffle les femelles aux alentours, grâce à un appel nuptial qui résonne comme des notes de flûte. Le crapaud l'émet pour attirer les femelles vers le site de reproduction.

Un batracien au rôle de sage-femme 

La deuxième caractéristique de ce crapaud accoucheur est en rapport avec sa vie sexuelle. Comme son nom l'indique, il aide la femelle à accoucher. A première vue, la reproduction commence comme chez tout les batraciens : le mâle se positionne au dessus de la femelle et l'agrippe. Cette position s'appelle l'amplexus lombaire. Mais ce qui a de particulier chez l'alyte, c'est que le mâle a un sacré doigté...

Avec ses pattes arrière, le mâle récupère les œufs de la femelle à l'intérieur de son cloaque. L'accoucheur fait sortir généralement entre 15 et 80 œufs. Et son travail ne s'arrête pas là ! Non seulement ce crapaud aide à la sortie des œufs, mais il doit aussi les garder. Il les féconde ensuite, avec un mélange de sperme et d'urine. L'urine du batracien sert à humidifier les œufs et permettre ainsi aux spermatozoïdes de se déplacer pour pénétrer les œufs.

Un père attentionné

Notre mâle garde ensuite les œufs jusqu'à la naissance, qui se développent sur son dos pendant plusieurs semaines. Une période durant laquelle il doit faire des allers-retours entre son lieu de vie et des points d’eau pour tremper les œufs. Car contrairement aux œufs d'oiseaux ou de reptiles, ceux-là n'ont pas de coquille pour se protéger de la chaleur et du soleil. Ainsi, pour éviter que les embryons ne se déshydratent, le père doit les mouiller régulièrement.

Le taux de survie des œufs du crapaud accoucheur est meilleur que chez les autres espèces. Il atteint généralement les 40%. L'alyte reste une espèce protégée, comme la plupart des grenouilles et crapauds de France. Seule la grenouille verte peut être péchée. Les 3.000 tonnes de cuisses de grenouilles que les Français consomment chaque année proviennent, quant à elles, de l'étranger.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr