Quelles sont les malformations génitales les plus fréquentes ?

Quelles sont les malformations génitales les plus fréquentes ? Les malformations génitales sont-elles héréditaires ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses du Pr Nicolas Kalfa, chirurgien viscéral urologue :

"La malformation génitale la plus fréquente touche le garçon. Les garçons sont les êtres les plus sensibles. Il est très difficile de faire développer un testicule et par exemple de le faire migrer dans la bourse parce que le testicule naît près du rein et il va descendre progressivement pendant la vie fœtale dans la bourse. C'est un exploit de réussir (avec 98% de réussite) à faire migrer ce testicule au bon endroit. La malformation la plus fréquente, c'est la cryptorchidie qui correspond à un testicule qui ne descend pas. Le testicule est un des rares organes qui n'est pas en position définitive à la naissance. Il va migrer, c'est le corps au dessus, autour du testicule qui va bouger.

"Chez le garçon, la malformation la plus fréquente est la cryptorchidie et ensuite l'hypospadias. Chez la fille, l'hypospadias est beaucoup plus rare, il est exceptionnel et n'a rien à voir. Il correspond à l'abouchement de l'urètre dans le vagin. La malformation génitale chez la fille est la coalescence des petites lèvres (petites lèvres collées), mais il s'agit plus d'une variation de la normale que d'une malformation à proprement parler.

"Il y a une certaine part d'hérédité pour ces malformations génitales. Quand un enfant a un hypospadias, le risque dans la fratrie, c'est-à-dire chez le frère, est d'environ 6%, et chez le père d'environ 7%. Il y a donc une participation génétique mais elle est finalement relativement mineure parce qu'il est très rare d'avoir de génération en génération les mêmes malformations. Ce n'est qu'une minorité d'enfants et probablement d'autres facteurs que la génétique vont intervenir."