1. / Se soigner
  2. / Violences
  3. / Viol, agression sexuelle

Une campagne pour déculpabiliser les victimes de viol

Le Collectif féministe contre le viol (CFCV) lance une nouvelle campagne de sensibilisation à partir du 29 juin 2012, dont le but est de déculpabiliser les victimes. Un an après la diffusion des vidéos contre le viol conjugal, le collectif dénonce ici les stéréotypes dédramatisant l'agression et souhaite combattre les idées reçues sur le viol.

Rédigé le , mis à jour le

Une campagne pour déculpabiliser les victimes de viol
Une campagne pour déculpabiliser les victimes de viol

Cette campagne prend la forme de trois affiches mettant en scène un violeur après son crime dans trois situations : le couple, le travail et les boîtes de nuit. La conscience tranquille de l'agresseur est matérialisée par une phrase excusant son acte, formant une auréole d'ange : "une femme doit toujours satisfaire son mari", "une femme qui ne veut pas doit refuser clairement" et "une femme ne s'habille pas sexy pour rien".

Affiche viol au travail

Le CFCV estime qu'en moyenne une femme sur six est victime d'une tentative de viol dans sa vie. De plus, le nombre de viols oscillerait entre 75 000 et 120 000 chaque année en France. Mais le collectif insiste sur le fait que ces chiffres sont sous estimés car neuf victimes sur dix refusent de porter plainte. Les raisons les plus souvent invoquées par les victimes qui refusent d'engager des poursuites sont la peur, la pression de l'entourage, la crainte de ne pas être prise au sérieux ou encore la honte.

Cette campagne porte un message clair pour aider les victimes à témoigner : "rien ne devrait innocenter un violeur, tout acte de pénétration sexuelle sans consentement est un viol puni par la loi".

Il existe un numéro vert destiné à aider les victimes de violences sexuelles : SOS viols femmes information au 0 800 05 95 95.

En savoir plus