1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Attentats

Attentat : une formation pour les soignants

Des formations sont proposées aux médecins et infirmiers pour agir de manière efficace et coordonnée avec les forces d'intervention en cas d'attentat.

Rédigé le , mis à jour le

Attentat : une formation pour les soignants

A la suite des attentats de 2015, des formations sont proposées aux médecins et infirmières pour leur apprendre à réagir dans ces conditions de crise et à travailler main dans la main avec les forces d'intervention.

Se former à la médecine tactique

Des cris, des blessés graves, un climat de tension extrême... Pour cette formation, tout est fait pour reconstituer au mieux les conditions d'une attaque terroriste. Médecins urgentistes, anesthésistes réanimateurs ou encore infirmiers sont formés aux bases de la médecine tactique. Leurs formateurs sont des médecins du RAID.

Durant les exercices intenses, les soignants apprennent à réagir dans un contexte de crise. L'idée de ces formations est née après les attentats de 2015 afin que les équipes de secours puissent collaborer efficacement avec les forces d'intervention. "L'objectif est de ne pas se mettre en danger et de ne pas être une victime de plus. D'autant plus qu'on a besoin de soignants pour prendre en charge les victimes. L'autre objectif est de ne pas menacer la mission de police ou de gendarmerie car eux sont prioritaires pour tuer le ou les terroriste(s). Les soignants sont présents pour apporter les soins aux victimes du ou des terroriste(s) et les évacuer le plus vite possible vers les blocs opératoires", explique le Pr Mathieu Raux, anesthésiste-réanimateur.

Comment prendre en charge des victimes d'attentat

Des jeux de stratégie sont aussi proposés. Chaque participant y joue un rôle qui n'est pas habituellement le sien. L'objectif étant de s'organiser au mieux pour prendre en charge les victimes sur place et les évacuer vers les hôpitaux en faisant appel aux différents secours. Face à des victimes présentant des blessures diverses et variées, les soignants doivent aussi évaluer la gravité et déterminer la prise en charge la plus adaptée en cas d'attaque terroriste.

Depuis deux ans, 80 soignants ont suivi cette formation. Le but : faire de ces professionnels de santé des relais qui puissent à leur tour former d'autres soignants.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr