1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Attentats

Attentat du Bataclan : un nouveau visage pour une nouvelle vie

Le 13 novembre 2015, Gaëlle était au Bataclan. Gravement blessée par balles au visage et au bras, elle a subi depuis trois ans de multiples chirurgies de réparation qui lui ont permis de se reconstruire.

Rédigé le , mis à jour le

Attentat du Bataclan : un nouveau visage pour une nouvelle vie

Le visage de Gaëlle a été gravement blessé par une balle au Bataclan. Depuis, des interventions chirurgicales lourdes ont commencé par reconstruire sa mâchoire avec une partie d'un os de sa jambe, son péroné. Puis, il a fallu refaire une joue, des lèvres... Trois ans plus tard, le parcours n'est pas terminé mais désormais, Gaëlle revient à l'hôpital pour des opérations plus esthétiques qui lui rendent le sourire au sens propre comme au sens figuré.

En plus d'une réparation "mécanique", les chirurgiens ont redonné une harmonie au visage de Gaëlle avec des greffes de cellules de graisse qui sont accompagnées d'autres cellules très précieuses : les cellules souches. Ces cellules ont la capacité de refaire des petits vaisseaux, d'autres tissus... mais ces greffes ne fonctionnent qu'en petites quantités et leur efficacité s'évalue en quelques mois alors il faut plusieurs injections.

Les opérations d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les premiers passages au bloc opératoire. Les interventions se font en moins de deux heures avec de simples seringues, d'abord pour prélever la graisse puis pour l'injecter très précisément dans les zones du visage que Gaëlle souhaite améliorer.

Les cellules de peau régénérées redonnent au fil des interventions de la souplesse et du volume au niveau des nombreuses cicatrices de Gaëlle. Mais les chirurgiens doivent agir progressivement. Pour aider la greffe à prendre, Gaëlle ne doit ni parler, ni sourire pendant 24 heures. Et la jeune femme s'y tient sans difficulté, motivée par les résultats obtenus depuis les premières injections et portée par le succès des reconstructions dont elle bénéficie depuis trois ans. Le cheminement est impressionnant pour une femme qui apprivoise peu à peu un nouveau visage et une nouvelle vie.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr