1. / Se soigner
  2. / Professions médicales

À la découverte du bloc opératoire : qui fait quoi ?

Le bloc opératoire est un lieu secret et parfois effrayant. Et si vous avez l'habitude de voir dans le Magazine de la santé des opérations, le plus souvent décryptées par le chirurgien, sachez qu'il n'opère jamais seul. La chirurgie est un véritable travail d'équipe, il peut y avoir jusqu'à dix intervenants autour de la table d'opération. Qui fait quoi ? Quel est le rôle de chacun au bloc opératoire ? Explications.

Rédigé le , mis à jour le

À la découverte du bloc opératoire : qui fait quoi ?

Pour accéder au bloc opératoire, il faut se changer intégralement, masquer une partie de son visage, passer plusieurs sas de sécurité. Le bloc opératoire constitue le centre névralgique de l'hôpital.

Les acteurs du bloc opératoire

Dans une salle d'opération, une dizaine de protagonistes s'affairent autour du patient. Les principaux intervenants sont l'anesthésiste, l'infirmière anesthésiste, l'interne, le chirurgien et l'infirmière instrumentiste.

L'infirmière et le médecin anesthésiste sont les premiers à intervenir auprès du patient au bloc opératoire. Le médecin anesthésiste est chargé d'endormir le patient. Il injecte des produits anesthésiques. Il existe trois familles de produits anesthésiques :

• les narcotiques, ceux qui provoquent la narcose, l'endormissement
• Les antalgiques qui font baisser le seuil de la douleur
• Les myorelaxants qui permettent d'avoir une relaxation complète

Une fois le patient anesthésié, le chirurgien peut faire son entrée au bloc opératoire. La première étape de la chirurgie se fait sans bistouri, il s'agit de l'installation. L'installation doit respecter le confort, la sécurité du patient et elle doit favoriser et faciliter le geste chirurgical.

Une fois l'installation terminée, l'opération peut débuter. C'est l'infirmière anesthésiste qui est chargée d'adapter l'anesthésie en fonction des différents temps opératoires. Elle dispose d'un scope relié à la patiente qui permet de surveiller sa fréquence cardiaque, d'un tensiomètre qui contrôle régulièrement sa tension artérielle et un autre paramètre qui est la saturation du sang en oxygène, il est le reflet de la respiration et de la ventilation.

De l'autre côté du champ opératoire, plusieurs mains s'affairent autour du patient. Toute une équipe opère. Le chirurgien fait office de chef d'orchestre. Parmi les personnages essentiels de l'équipe, il y a l'infirmière instrumentiste, elle est le prolongement de la main du chirurgien. Son rôle est de donner au chirurgien les instruments en temps voulu, au moment voulu, quand il en a besoin. L'infirmière instrumentiste doit donc regarder attentivement le travail du chirurgien et anticiper ce qu'il va faire.

Quand l'intervention est terminée, vient le temps des sutures. Les sutures sont une des missions de l'interne. Pendant qu'il referme les incisions qui ont servi à passer les instruments, l'infirmière anesthésiste veille. Le réveil est toujours un moment délicat.

L'équipe du bloc opératoire poursuit son travail bien après la fin de l'intervention. Le chirurgien doit préparer un compte-rendu, l'infirmière instrumentiste range le matériel, l'infirmière et le médecin anesthésiste doivent quant à eux continuer à surveiller le patient jusqu'à la salle de réveil.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sur l'Etudiant.fr :