1. / Se soigner
  2. / Politique santé

Études de santé : redoublement interdit à l’issue de la première année dans certaines facs

À la rentrée prochaine, plusieurs universités expérimenteront une nouvelle formule de la PACES (première année commune aux études de santé), qui exclura la possibilité de redoublement, selon le Quotidien du Pharmacien.

Rédigé le

Études de santé : redoublement interdit à l’issue de la première année dans certaines facs
Image d'illustration.

Dans certaines facs, à l’issue de la première année commune aux études de santé – par laquelle passent les futurs sage-femme, pharmacien, médecin, et dentiste – le redoublement sera interdit en 2018-2019. C’est le "PACES One".

Interrogé par le Quotidien du pharmacien, Jean-Louis Beaudeux, doyen de la faculté de pharmacie de Paris Descartes, confirme que "cette nouvelle formule entrera en application dès la rentrée 2018". En Île-de-France, seules les universités de Paris V, VI et VII seront concernées. Paris XI, Paris XIII et l’université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines "conserveront la formule classique de la PACES". Brest et Lille envisageraient également d’expérimenter le "PACES One". 

Les étudiants qui redoubleront le PACES 2017-2018 pourront intégrer PACES One. Afin de ne pas créer une inégalité entre ces élèves et ceux qui intégreront la filière, "deux numerus clausus" seraient envisagés par le gouvernement : "un pour les redoublants et un pour les primants, avec une hausse temporaire (pour l’année de transition entre les deux systèmes) du numerus clausus global", selon Jean-Louis Beaudeux.

la rédaction d'Allodocteurs.fr