1. / Se soigner
  2. / Médicaments
  3. / Antibiotiques

Antibiotique : la recette était dans un vieux grimoire...

Des chercheurs ont reproduit à la lettre la recette d'un livre médicinal datant du IXème siècle. La pommade, prévue pour les infections de l'œil, s'est avérée très efficace pour éradiquer des staphylocoques dorés, des bactéries redoutables, responsables d'un bon nombre d'infections nosocomiales.

Rédigé le , mis à jour le

Antibiotique : la recette était dans un vieux grimoire...
Extrait du Bald’s Leechbook (littéralement "livre de la sangsue du chauve")

Ail, poireau, vin, oignon et bile de vache … Si la soupe paraît peu ragoutante, elle pourrait bien être un antibiotique très efficace. En décryptant les recettes séculaires d'un grimoire médiéval - le Bald’s Leechbook (littéralement "livre de la sangsue du chauve") - des chercheurs anglais ont découvert celle d'une pommade contre l'infection de l'œil. Après avoir reproduit la formule à la lettre, l'équipe de l'université de Nottingham a décidé de tester son effet sur une colonie de staphylocoques dorés résistants (1). Et ca marche ! L'onguent détruit 999 bactéries sur 1.000, soit mieux qu'un antibiotique classique. Forts de leur succès, les scientifiques ont appliqué le cataplasme sur des souris infectées : il a éliminé 90% des staphylocoques présents sur les plaies des rongeurs.

Le manuscrit médicinal, datant du IXème siècle et écrit en vieil anglais, était conservé à la bibliothèque nationale anglaise (The British Library). Après l'avoir traduit, les chercheurs ont décidé de tester toutes les recettes, dans le cadre de l'AncientBiotics Projet. Ces résultats surprenants sont présentés au congrès annuel de la Society for General Microbiology, qui se déroule du 30 mars au 2 avril à Birmingham.

Un onguent efficace contre les infections nosocomiales ?

« Les livres de remèdes et les herbiers médiévaux contiennent de nombreux remèdes mis au point pour traiter ce que sont clairement des infections bactériennes, des plaies suppurantes, des infections aux yeux ou à la gorge, des maladies de peau comme la lèpre, ainsi que des infections pulmonaires » explique le Dr Christina Lee, responsable de la traduction du manuscrit. Bien avant de savoir ce qu'était un germe, les auteurs du grimoire avaient élaboré un remède contre une des causes les plus fréquentes d'infections nosocomiales.

Pris individuellement, les ingrédients ne fonctionnent pas. Seule la combinaison des quatre est efficace pour éliminer le staphylocoque. Pour l'instant, les chercheurs ne peuvent qu'énoncer des hypothèses, mais il semblerait que la méthode de préparation joue un rôle important dans l'effet de la pommade. Une fois prête, celle-ci doit reposer une dizaine de jours dans une cuve en cuivre, ce qui pourrait provoquer une série de nouvelles réactions chimiques. Le cuivre est d'ailleurs connu pour ses propriétés bactéricides.

S'inspirer du passé

"Nous croyons que la recherche moderne sur les maladies peut bénéficier des réponses et des connaissances du passé, largement contenues dans les écrits non scientifiques. Mais le potentiel de ces textes ne peut être compris sans l'expertise combinée des arts et la science" précise le Dr Lee.

Cependant, avant d'aller prélever des vésicules biliaires de vaches, sachez tout de même que cette recette n'a pour l'instant jamais été testée chez l'homme.

 

(1) Staphylocoques dorés résistant à la méticilline (SARM)

Sponsorisé par Ligatus