1. / Se soigner
  2. / Greffes, don d'organes
  3. / Greffe de coeur

Il y a 50 ans, le Pr Barnard réalisait la première greffe cardiaque

Le 3 décembre 1967, Christiaan Barnard réalise la première greffe du coeur au Cap, en Afrique du Sud. Louis Washkansky, 54 ans, est le premier homme transplanté cardiaque. Barnard devient alors le plus célèbre des chirurgiens. Mais la véritable histoire de cette première transplantation est bien différente de la légende...

Rédigé le , mis à jour le

Il y a 50 ans, le Pr Barnard réalisait la première greffe cardiaque

Ce matin du 3 décembre 1967, l'événement fait la une dans le monde entier. Dans la nuit, la première transplantation cardiaque mondiale a eu lieu en Afrique du Sud. En une nuit, le Dr Christiaan Barnard a bouleversé l'histoire de la médecine. Il a réussi ce que personne avant lui n'avait jamais osé tenter.

Cinquante ans plus tard, en Afrique du Sud, l'événement appartient à la fierté collective. Dans l'hôpital où a eu lieu la première mondiale, le temps s'est comme arrêté. Tous les acteurs de cette fameuse nuit ont été reconstitués en cire comme pour figer à jamais cet incroyable moment.

La première transplantation cardiaque

Christiaan Barnard avait répété cette greffe pendant des mois sur des animaux. Il rêvait en secret de la tenter sur l'homme. Mais pour une telle audace, il fallait la coïncidence parfaite : avoir en même temps un patient au bord de la mort et un donneur au coeur sain. Et le 2 décembre 1967, l'opportunité se présente enfin. Le patient est Louis Washkansky, un homme de 54 ans en insuffisance cardiaque. Le donneur est une jeune femme de 25 ans, elle s'appelle Denise Darvall. Renversée par un camion le matin-même, elle est en mort cérébrale mais son coeur bat encore. Et chose extraordinaire pour l'époque, le père de Denise accepte de donner le coeur de sa fille.

L'opération peut alors commencer : "Nous étions assez nerveux car c'était la première fois qu'une greffe cardiaque allait être réalisée, se souvient Dene Friedman, ancienne infirmière au Groote Schuur Hospital au Cap, mais nous avions une confiance totale dans le professeur Barnard". Pourtant, l'équipe chirurgicale du Cap est loin d'être la meilleure au monde. Car personne jusque là, n'a encore osé enlever le coeur d'un homme pour le remplacer par un autre.

Dans un silence religieux, le Pr Barnard attend le tout dernier battement du coeur de Denise avant de s'en saisir. Il faut aller vite. Suturer ce jeune cœur à la place de celui de Washkansky et le choquer pour qu'il reparte. Chacun retient son souffle. Un premier choc électrique, un deuxième et soudain le cœur se met à battre. Louis Washkansky sort épuisé de la salle d'opération mais il vit…

Le monde entier découvre alors le visage de celui qui a osé défier la mort. Un jeune chirurgien de 45 ans au physique de jeune premier. Et ce chirurgien jusqu'alors inconnu devient une véritable star. Les plus grands de ce monde veulent le rencontrer : Grace Kelly, Sophia Loren et même le Pape Paul VI.

Norman Shumway, véritable père de la greffe cardiaque

Mais si le grand public se l'arrache, dans le monde médical, les dents grincent. Car pour les professionnels, ce n'est pas Christiaan Barnard qui aurait dû être le premier. Le Pr Barnard a en fait volé la vedette à un autre chirurgien, un Américain qui se préparait à cette greffe depuis des années : Norman Shumway. Pendant près de dix ans, Shumway et son équipe ont mis au point la technique sur des animaux. Après des milliers d'heures de travail, il est prêt pour la première transplantation cardiaque chez l'homme mais impossible pour lui aux Etats-Unis de passer à l'étape humaine. À l'époque, la mort est définie par l'arrêt du cœur. Impossible alors de prélever un cœur qui bat encore même si le cerveau est détruit, sous peine d'être accusé de meurtre.

Quelques mois avant sa première, Christiaan Barnard rend visite à son ami américain. Il est fasciné par sa technique et n'a pas les scrupules de Norman Shumway. De retour en Afrique du Sud, le Pr Barnard utilise ce qu'il a appris chez Shumway et transgresse l'interdit suprême. Norman Shumway, lui, fera sa première greffe cardiaque sur l'homme trois semaines seulement après Barnard. Si le chirurgien américain est le véritable père de la transplantation cardiaque, c'est finalement le nom de Barnard que l'histoire retiendra…

Sponsorisé par Ligatus