1. / Se soigner
  2. / Examens médicaux
  3. / Radiographie

Radiologie interventionnelle : quelle protection contre les rayonnements ?

Dans certains blocs opératoires, les patients et les soignants ne sont pas suffisamment protégés contre les rayonnements ionisants. C'est la conclusion d'une inspection menée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), publiée dans son bilan annuel. Reportage dans une unité de cardiologie interventionnelle au Centre hospitalier Saint Joseph - Saint Luc à Lyon.  

Rédigé le

Radiologie interventionnelle : quelle protection contre les rayonnements ?

L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) vient de rendre compte de ses inspections menées en 2014, soit 215 vérifications d'activités médicales et industrielles de Paris et sa région. Verdict des experts : la protection des patients est bonne, mais celle des équipes médicales est perfectible.

L'agence s’est notamment intéressée au secteur de la radiologie interventionnelle : une technique très utilisée en cardiologie et en orthopédie qui consiste à réaliser des opérations sous contrôle d’un appareil d'imagerie. Selon l'ASN, le personnel n'est pas suffisamment conscient des risques encourus et n'utilise pas de manière optimale les protections plombées existantes : tabliers, visières ou cache-thyroïde, qui protègent efficacement des rayonnements ionisants. L'utilisation de panneaux coulissants de protection et un meilleur réglage de l'appareil de radiographie sont également "nécessaires".

Sponsorisé par Ligatus