Boule Magique
Boule Magique

Chewing-gums « boule magique » : attention au risque d’étouffement !

En août dernier, une collégienne de douze ans est morte étouffée après avoir avalé de travers un chewing-gum appelé « boule magique ». Sa mère a lancé une pétition en ligne pour alerter les parents sur les dangers de ce bonbon. Elle a récolté près de 30 000 signatures.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

C’est à Vitry-le-François, dans la Marne, que Célia Cortot est morte étouffée à 12 ans. « Le matin du drame, nous nous étions levés tard, nous avons déjeuné comme tous les jours vers 12h45 », raconte sa mère, Angélique, dans une pétition pour alerter les parents sur les dangers de ce chewing-gum.

« A la fin du repas », raconte-t-elle encore, « j'ai donné à Célia les boules magiques que le papa avait acheté 15 jours auparavant. Celia est retournée sur le canapé avec les boules et moi dans mon fauteuil. »

Quelques minutes plus tard, Célia avale de travers la boule de 2,2 cm de diamètre. Angélique Cortot raconte avoir pratiqué la manoeuvre de Heimlich plusieurs fois pour tenter de sauver sa fille sans succès. Célia décède 35 minutes plus tard malgré l’arrivée des pompiers, .

A lire aussi : Herta condamnée pour le risque d'étouffement lié aux "Knacki Ball"

Un bonbon déjà retiré du marché en 1993

Les boules magiques, ce sont des bonbons couverts de plusieurs couches de sucre de différentes couleurs. Selon Angélique Cortot, ces bonbons avaient déjà été retirés de la vente en 1993, puis remises sur le marché en 1997.

D’après Olivier Bon, ancien médecin urgentiste a travaillé au SAMU de Paris et des départements de la petite couronne de 2005 à 2016, ce genre d’accident reste peu fréquent.. « Sur les 1500 interventions quotidienne, ce genre d’accident arrivait moins d’une fois par semaine », se souvient-il.

Manoeuvre de Heimlich

Selon lui, la difficulté principale dans ce genre de situation, c’est de réagir vite et bien. « C’est toujours très impressionnant pour les gens autour, ils perdent leurs moyens. S’ils ne connaissent pas les bonnes manoeuvres, ils appellent les secours quand la personne est déjà inconsciente voire en arrêt cardiaque », avertit-il.

De plus, la manoeuvre de Heimlich peut ne pas fonctionner. « Si c’est complètement bouché, ça ne marchera pas. La manoeuvre de Heimlich consiste à utiliser l’air dans les poumons pour pousser l’objet hors de la gorge. Après ce geste, la réserve d'air a diminué. Les manoeuvres suivantes deviennent moins efficaces que la première. »

Diminuer le diamètre du bonbon

Dans sa pétition, Angélique Cortot demande des mesures de prévention afin d’éviter un nouveau drame. A savoir : « une limite d’âge stipulée en gros caractère sur le paquet avec une précision sur la dangerosité » et la diminution du diamètre de la boule pour éviter qu’elle se coince dans la gorge d’un enfant.

Pour Olivier Bon, ce n’est pas si évident. « C’est presque mieux si l’objet est plus gros, il s’enfonce moins profondément. Et si c’est plus petit, il a moins de risque de se coincer, mais si c’est le cas ce sera plus profond donc plus difficile à retirer. Les plus gros objets se coincent souvent au dessus de la trachée, ils ne passent pas à travers les cordes vocales. J’ai déjà vu des pompiers réussir à récupérer un objet plus gros avec le bout des doigts. »

L’urgentiste recommande donc la prudence quand vous ou votre enfant mangez des aliments aux textures très différentes. N’hésitez pas à appeler les secours le plus vite possible si vous comprenez qu’une personne est en train de s’étouffer.