Plusieurs cas de méningites à Strasbourg, dont un mort : ce qu'il faut savoir

Quatre personnes ont été diagnostiquées d'une méningite à méningocoque après avoir fréquenté une discothèque strasbourgeoise. L'une d'entre elles est décédée.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
La méningite provoque de forts maux de tête
La méningite provoque de forts maux de tête  —  Shutterstock

La soirée en discothèque a viré au drame. Ce 30 novembre, l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est a indiqué avoir reçu "plusieurs signalements d’infections invasives à méningocoque (IIM) chez des jeunes adultes sur Strasbourg et son agglomération"

"Les résultats des investigations épidémiologiques indiquent que 4 cas d’IIM ont fréquenté des lieux festifs nocturnes (discothèques, bars…) de l’hyper centre-ville de Strasbourg dont l’établissement le LIVE CLUB", poursuit le communiqué. L'une des personnes diagnostiquées en est décédée.

À lire aussi : Méningite bactérienne : une infection mal connue et pourtant très dangereuse

Les méningites bactériennes potentiellement mortelles

L’ARS invite les personnes fréquentant régulièrement les lieux festifs du centre-ville à la plus grande vigilance et à la surveillance des symptômes. En effet, la méningite à méningocoque est la forme la plus grave des méningites. Il s'agit d'une inflammation des méninges, provoquée par des bactéries contenues dans la gorge qui se multiplient et passent dans le sang.

Si dans 80 % des cas, la méningite est d'origine virale et sans danger, les méningites bactériennes représentent 20% des cas et peuvent être mortelles en provoquant une septicémie - une infection du sang.

Quels sont les signaux d'alerte ?

Les bactéries peuvent se transmettre par voie aérienne ou par la salive. "Le méningocoque ne survit pas dans le milieu extérieur. Sa transmission est interhumaine et nécessite un contact direct, proche (moins de 1 mètre) et prolongé. Il existe des porteurs sains, qui ne développent pas de symptômes mais peuvent néanmoins transmettre la bactérie", notifie l'ARS.

Les symptômes sont les suivants :

- des maux de tête violents (céphalées) 
- une sensibilité à la lumière (photophobie)
- une raideur de la nuque, des courbatures et de la fatigue
- de la fièvre 
- des taches sous-cutanées rouges ou violacées (purpura) au niveau du corps
- des douleurs très importantes au niveau du ventre et des nausées et/ou vomissements.

Un vaccin recommandé pour les bébés

En cas d'infection bactérienne, il faut mettre en place un traitement par antibiotiques à forte dose, le plus rapidement possible pour limiter le risque de complications. Celles-ci regroupent des abcès, une hydrocéphalie, une récidive de la méningite ou encore une perte d'acuité auditive ou une surdité.

Depuis avril 2022, la recommandation de vacciner tous les nourrissons contre les infections invasives à méningocoque de type B, à partir de 2 mois et avant l’âge de 2 ans, est inscrite dans le calendrier des vaccinations.

En France, les infections graves à méningocoques touchent environ 500 personnes par an. Les plus touchés sont les nourrissons, les enfants de 1 à 4 ans, les adolescents et jeunes adultes de 15 à 24 ans.

Méningite, une infection à traiter en urgence  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !