1. / Maladies
  2. / Yeux
  3. / DMLA

DMLA : l'Etat autorise le remboursement de l'Avastin®

L'arrêté permettant l'utilisation et le remboursement de l'Avastin® pour soigner la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une maladie des yeux, a été publié jeudi 27 août 2015, au Journal officiel.

Rédigé le

DMLA : l'Etat autorise le remboursement de l'Avastin®
DMLA : l'Etat autorise le remboursement de l'Avastin®

La prescription de ce médicament anticancéreux, développé par le laboratoire Roche, sera dorénavant possible pour les malades atteints de DMLA, à partir du 1er septembre, précise l'arrêté.

"La décision de rembourser l’Avastin® pour le traitement de la DMLA, publiée ce jour, permettra la réalisation d’importantes économies, et ce dans le respect de la sécurité des patients", a commenté la ministre de la Santé, Marisol Touraine, dans un communiqué.

En France, seul le Lucentis®, médicament bien plus coûteux du laboratoire Novartis, avait une autorisation d’utilisation et de remboursement pour le traitement de la DMLA. Le Lucentis® coûte 800 euros par injection mensuelle, contre 30 à 50 euros pour l'Avastin®.

Opposé à l'utilisation en ophtalmologie de son médicament anticancéreux, Roche a annoncé en juin avoir attaqué le décret permettant son emploi dans le cadre d'une recommandation temporaire d'utilisation (RTU) établie pour une durée de 3 ans (renouvelable notamment en fonction des données d'efficacité et de sécurité qui seront issues du suivi des patients).

Roche a mis au point l'Avastin® et le Lucentis®. Toutefois, il a laissé la commercialisation de ce dernier à Novartis, lequel lui verse des royalties sur les ventes réalisées.

Marquée par une dégradation d'une partie de la rétine (la macula), la DMLA est une importante cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans et sa fréquence augmente avec l'âge. On estime à plus de 1,5 million le nombre de personnes présentant des signes, même mineurs, de DMLA, toutes formes confondues.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr