1. / Maladies
  2. / Seniors

Quelle est la forme de maltraitance sur personnes âgées la plus répandue ?

La négligence n'est-elle pas la première forme de maltraitance ? Quelle est la forme de maltraitance sur personnes âgées la plus répandue ?

Rédigé le , mis à jour le

Quelle est la forme de maltraitance sur personnes âgées la plus répandue ?

Les réponses avec le Dr Sophie Moulias, gériatre, et avec Annie de Vivie, fondatrice du site Agevillage.com :

"La première forme de maltraitance des personnes âgées, c'est quand on ne reconnaît pas qu'on a le pouvoir sur l'autre. C'est-à-dire qu'on a du mal à admettre que la personne est vulnérable, elle a des fragilités et donc il faut pouvoir se mettre avec elle et surtout la regarder comme son égal. Si elle est en vie et quel que soit le handicap et la pathologie qu'elle a, elle a des choses à faire, à dire, à parler, à inventer… Et si nous qui sommes dans son entourage, nous ne la regardons que comme quelqu'un d'incapable, comme quelqu'un d'impossible à vivre, les choses vont empirer.

"L'enjeu est de regarder la personne comme une personne qui est notre égal et ensuite de tricoter les choses avec elle. Si on prend le pouvoir sur l'autre, il faut vraiment des regards extérieurs, il faut que d'autres personnes viennent régulièrement nous dire qu'il faut faire attention pour ne pas que la situation déraille. Cela peut arriver à n'importe qui par un coup de fatigue, par énervement, parce qu'il se passe quelque chose dans sa propre vie… On va prendre le pouvoir sur l'autre et on risque soit de la négliger, soit de l'abuser.

"La forme de maltraitance sur personnes âgées la plus répandue, c'est le fait qu'on ne regarde plus les personnes comme étant des adultes citoyens comme les autres. J'ai l'impression que cette forme de maltraitance est la plus répandue."

"Et cette forme de maltraitance touche autant les personnes qui ont des problèmes de vulnérabilité cognitive que les personnes qui ont une dépendance physique, c'est-à-dire qui ont toute leur tête mais qui ont une incapacité physique à exécuter certains gestes de la vie quotidienne. Du coup, ils sont entièrement sous le pouvoir de l'autre et on les traite comme s'ils étaient des petits enfants. On les met dans une situation d'infériorité qui est souvent insupportable pour eux. C'est une forme de maltraitance extrêmement répandue et assez facilement acceptée de tous."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr