1. / Maladies
  2. / Psychiatrie
  3. / Dépression

La dépression

Ch@t du 5 septembre 2012 de 15h à 16h : les réponses des Drs Florian Ferreri et Andrei Radtchenko, psychiatres.

Rédigé le , mis à jour le

La dépression
La dépression
Sommaire

Les réponses du Dr Andrei Radtchenko, psychiatre

  • La dépression peut-elle avoir comme symptômes des crises d’angoisses, des palpitations et des épisodes de tachycardie car dans mon cas ce sont les premiers symptômes que j’ai eu avant la fatigue la perte de motivation ?

Oui tout a fait. Il s’agit de manifestations somatiques fréquentes qui peuvent accompagner certaines dépressions.

  • Traité pour névrose avec TOCS pendant 17 ans, j’ai donc pris de l’Anafranil® 75 pendant cette période et constatant que cela n’avait plus aucun effet bénéfique, je l’ai stoppé brutalement en 2008, des effets pervers dûs à ce sevrage peuvent-ils perdurer aujourd’hui ?

Non.

  • La stimulation magnétique transcranienne est-elle efficace sur les symptômes négatifs de la schizophrénie ? Où consulter en PACA ?

Oui, mais l'effet qui peut être de bonne qualité est transitoire, donc il faut prévoir un traitement d'entretien. La plupart des CHU ont des équipes formées.

  • 60 ans et plus de 20 ans de dépression derrière moi, j'espère toujours guérir. Je vais mal depuis plusieurs jours mais renonce aux antidépresseurs. Je prends du Lithium depuis 2003. Prise de poids de 8 kgs. 10 ans de psychothérapie, 28 séances d’EMDR + psychiatres. Que puis-je faire de plus à part, du yoga et chanter dans un groupe ? C'est une maladie grave, douloureuse et mal comprise par autrui.

A partir du troisième épisode il s’agit d’une maladie chronique qui nécessite un traitement médicamenteux à long cours associé à la psychothérapie. On peut espérer une bonne rémission sans symptômes résiduels et avec une bonne qualité de vie, mais pas une "guérison" définitive.

  • Y a t-il un lien entre fatigue et dépression ? Quand je suis fatigué je suis souvent très anormalement déprimé : je vois tout en noir, comment remédier à cela ?

Trouver un bon rythme qui respecte vos capacités, une bonne hygiène de vie. Tout surmenage peut vous prédisposer à des changements émotionnels, voir des récidives de la dépression.

Le site de l'AFTCC ou d'une autre association française de TCC dispose d'une liste de thérapeutes.

  • Quel antidépresseurs peut remplacer la Mianserine® ? (prise de poids importante).

A voir au cas par cas avec votre psychiatre : effectivement cet antidépresseur peut induire une prise pondérale, pensez à associer des mesures hygiéno-diététiques et une activité physique, si vous êtes bien équilibré avec ce produit.

  • N’y a-t-il pas de risque à continuer un traitement antidépresseur à vie ?

Avec les connaissances actuelles, non.

  • Je suis sous Seroplex® depuis 1 mois. Cela va mieux mais gros problème dans ma sexualité : érection et éjaculation très difficiles. Cet effet secondaire peut-il diminuer avec le temps ?

Oui et avec une reprise progressive et douce de l'activité sexuelle, en rassurant le partenaire ++.

  • Est-ce que toutes les dépressions sévères ou modérées sont associées à des douleurs physiques ?

Certaines formes de dépression effectivement et d’une façon parfois très pénible.

  • Peut-on faire une rechute même brève lors de la diminution progressive de la dose des médicaments ?

Toute diminution doit être faite en accord avec votre médecin. Après un traitement prolongé en rémission on peut tout à fait diminuer progressivement les doses sans risque de rechute, mais le risque zéro n'existe pas...

  • L’hospitalisation est-elle la seule solution après 10 ans de dépression ?

L’hospitalisation est une solution pour une crise suicidaire, pour une dépression résistante en ambulatoire, voir pour assurer le neursing pour un patient déprimé et isolé.

  • Doit-on changer de psychiatre et de thérapeute au bout de 12 et 6 ans de consultation ?

Si vous êtes satisfait de votre prise en charge, non.

  • Je parle d’une diminution avec l’accord de mon médecin traitant et d’ailleurs c’est lui qui m’a conseillé de diminuer la dose seulement quelques jours après j’ai fait une rechute de quelques jours. Est-ce normal ?

C'est tout à fait possible : il faut donc poursuivre le traitement à la posologie qui a permis la rémission.

  • La perte du désir sexuel est-il un symptôme de dépression ?

C'est un symptôme non spécifique, mais qui peut faire partie d'un syndrome dépressif.

  • Y a t-il un lien entre la notion de plasticité neuronale et le soin de la dépression ?

La dépression est au début un état fonctionnel. Non traitée elle serait responsable des lésions au niveau cérébral qui sont au moins en partie réversibles sous antidépresseurs. Le traitement prolongé en rémission grâce à la neuroplasticité relancée par les antidépresseurs est susceptible de réparer, parfois définitivement (pour un premier épisode p. ex.) l'impact de la dépression.

  • Mon père était dépressif, mon oncle et ma tante le sont,  est-ce que je suis censé faire attention à mes coups de blues qui sont parfois assez récurents et que faire dans mon cas ?

Effectivement il serait prudent de faire attention, sans paniquer. Toute tristesse prolongée ou sans facteur déclenchant pourrait faire penser à un épisode dépressif. En prévention: activité physique régulière, oméga 3, hygiène de vie, sommeil régulier...

  • Que risque t-on si on ne traite pas une dépression ?

Le risque le plus important c'est le suicide. Les autres risques : désinsertion professionnelle, isolement social et familial, perte de la qualité de vie.

 

 

Les réponses du Dr Florian Ferreri, psychiatre

  • Une personne ayant déjà fait une dépression aura-t-elle fatalement une rechute ?

Il n'y a pas de fatalité. Cependant le risque de faire une nouvelle dépression au cours de sa vie est de 75%. Plus chaque épisode est bien traité plus ce risque diminue.

  • Je souffre de crises d’angoisse qui me handicapent beaucoup dans mon travail. J’avais consulté un psychiatre sans résultats notables. Je ne sais plus que faire, c’est très dur parfois.

Les crises d'angoisses sont parfois très invalidantes. Il existe des traitements et des psychothérapies qui peuvent vous aider. Un second avis pourrait vous aider.

La dépression est une baisse de morale qui dure dans le temps (plus de 15 jours) et qui est constante à la différence de "coup de déprime" qui est souvent plus bref et fluctuant dans la journée.

  • Dépressive depuis 1 an chaque antidépresseur que mon médecin me donne me rend trop malade, vomissements, titubations que faire ?

Les antidépresseurs sont généralement bien tolérés cependant certaines personnes sont plus sensibles notamment au niveau digestif. Vérifier le fonctionnement du foie, utiliser des doses plus faibles ou changer de traitement sont des pistes à explorer.

  • Ma mère est bipolaire, et je me pose une question : cette maladie est-elle héréditaire ?

Les troubles bipolaires ont une composante héréditaire cela ne veut pas dire que tous les membres de la famille sont bipolaires mais le risque de faire un épisode dépressif ou maniaque est effectivement majoré.

La dépression s'accompagne souvent d'une anxiété importante et peut engendrer des crises d'angoisses. Cette anxiété conjuguée au ralentissement psychomoteur dépressif peut perturber la mémoire et la concentration. Ces troubles s’amendent progressivement avec la guérison de la dépression.

  • Comment trouver un spécialiste des troubles bipolaire sur Lyon ? Existe t-il un annuaire des psychiatres avec leur spécialité ?

Votre médecin traitant, le centre hospitalier, les associations de malades, les forums de patients devraient pouvoir vous renseigner.

  • Le désir de ne voir personne est-il un symptôme de dépression ?

Le repli sur soi, la tendance à l'isolement peuvent être des signes de dépression surtout si ces comportements sont récents.

  • La kétamine contre la dépression qu’en pensez-vous ? Comment trouver ou faire avancer la recherche ? Y a t-il des chercheurs qui s’y intéressent ? Dépressif depuis 8 ans.

La kétamine est à l'étude comme traitement de certaines dépressions. De nombreux centres universitaires ont des recherches en cours sur la dépression uni ou bipolaire.

  • Combien de temps doit-on consulter avec le même spécialiste ? Je le vois depuis 12 ans.

Il n'y a pas de durée "préconisée" pour un suivi. Le plus important est d'avoir confiance en son thérapeute.

  • Vers quel âge cette maladie peut-elle apparaître ?

La dépression est décrite à tous les âges du nourrisson à la personne âgée cependant 3 périodes semblent plus à risques: 16/25 ans, 45-55 ans, 65-75 ans.

  • Faut-il avoir tous les symptômes (tristesse, insomnie etc...) pour parler de dépression ? Ou quelques-uns suffisent ?

Pour faire le diagnostic de dépression il n'est pas nécessaire d'avoir tous les signes. 5 signes dont au moins la perte de plaisir ou l'humeur dépressive, présent depuis plus de 15 jours et qui contrastent avec le fonctionnement habituel de la personne sont suffisant.

Le cannabis n'est pas recommandé comme traitement de la dépression. On considère qu'il pourrait aggraver le problème.

  • Mes épisodes dépressifs s’accompagnent d’extrasystoles parfois gênant pourtant après des examens chez le cardio il n’y a rien de méchant. Alors ces extra-systoles peuvent être causées par la dépression ?

La dépression et l'anxiété qui l'accompagne peuvent provoquer de nombreux symptômes physiques notamment cardiovasculaire ou digestif. Faire le point avec un cardiologue lors du premier épisode permet d'être rassurer sur l'origine du problème.

  • Y a t-il des risques à ne pas soigner la dépression ?

Les risques peuvent être importants : aggravation de la dépression, apparition ou aggravation d'idées suicidaires, retentissement sur son activité professionnelle ou son entourage proche.

  • Des angoisses incontrôlables et une insomnie persistante sont-elles le signe d’une dépression ?

Ces signes peuvent effectivement être des signes dépressifs. Il ne faut pas hésiter à consulter dans ce contexte.. Des moyens de vous aider existent.

  • Je suis traitée en maladie bipolaire mais depuis quelques temps je me sens abattue, que dois-je faire ?

Il est important de signaler le plus tôt possible à votre médecin ces moments de "moins bien" pour vérifier l'absence d'apparition de symptômes dépressifs et éventuellement ajuster la prise en charge.

  • Comment aider ma maman à aller mieux, à 77 ans ça devient très difficile de gérer ses humeurs ?

Le premier temps serait probablement de la convaincre de consulter son médecin traitant ou un psychiatre qui seront à même de voire si un problème médical ou psychiatrique explique son comportement.

  • Ma mère est bipolaire et dépressive consciente de son état elle refuse tout traitement pour l’entourage la situation est difficile, de ce fait je n’ai plus de contacts avec elle. Que me conseillez-vous ?

Il est souvent difficile de convaincre un proche de se soigner. Il est souvent utile de prévenir son médecin ou des amis qu'elle écoutera peut-être plus que vous. En cas de risque majeur (troubles du comportement ou propos suicidaires) les services de secours peuvent intervenir.

  • Souffrir d’insomnie et de cauchemars ainsi qu’une envie de ne plus rien faire est-ce qu’on parle de dépression ?

Ces signes sont fréquents en cas de dépression mais ne suffissent à eux seuls pas pour parler de dépression. Si cela dure depuis plusieurs jours un avis médical est justifié pour voire si vous souffrez d'autres signes dépressifs (tristesse, dévalorisation, perte de plaisir..).

Dans certains cas (troubles dépressifs récurrents, certaines troubles anxieux) les antidépresseurs sont prescrits sur de longues périodes (mois voire années) s'ils sont efficaces.

Le millepertuis agit sur le sérotonine et des propriétés antidépressives lui sont attribuées. Très utilisé en Allemagne, il est peu prescrit en France.

  • Je viens d’être diagnostiquée unipolaire : pouvez-vous nous en dire plus sur cette maladie ?

On distingue les troubles unipolaire et bipolaire en fonction de l'évolution de la maladie ainsi : certaines personnes font une dépression unique au cours de leur vie : on parle d'épisode dépressif isolé, d'autres font plusieurs dépressions on parle de dépressions récurrentes ou de trouble unipolaire, enfin certaines personnes souffrent en alternance de dépression et de manie on parle de trouble bipolaire ou de maladie maniaco-dépressive.

  • Y a t-il un risque à débuter un antidépresseur en monothérapie (type IRS) alors que la personne à un parent bipolaire ou faut-il obligatoirement associer un thymorégulateur ?

Il est d'usage d'être prudent avec la mono thérapie antidépresseur en cas de suspicion de trouble bipolaire : cette suspicion repose notamment sur les antécédents familiaux de bipolarité, sur un antécédent personnel d’exaltation de l'humeur, de dépression du post-partum ou sur un mauvaise tolérance des antidépresseurs. Il convient de bien faire le point avec votre médecin prescripteur et dans tous les cas de bien surveiller la tolérance du traitement dans les premiers jours.

  • Est-ce que le sport peut être une thérapie pour la dépression ? Si oui, quels sont les sports les plus thérapeutiques ?

L'activité physique n'est pas à elle seule le traitement d'une dépression mais est souhaitable si l'énergie est suffisante. Il faut privilégier un activité raisonnable, qui vous fasse plaisir et éviter les sport trop violents ou dangereux.

En savoir plus

La dépression est un trouble de l'humeur qui se caractérise notamment par une grande tristesse, un sentiment de désespoir, une perte de motivation, et d'estime de soi. Véritable maladie qui touche plus de 3 millions de personnes en France, la dépression survient généralement sous forme de périodes dépressives qui peuvent durer de 2 semaines à plusieurs années, voire toute la vie. Selon l’intensité des symptômes, la dépression sera qualifiée de légère, modérée ou grave. Dans les cas les plus graves, la dépression peut conduire au suicide.

Cette maladie qui peut vous empêcher de parler, de rire, de manger, de travailler, de dormir ou de vous lever le matin peut vous empêcher tout simplement de vivre, en affectant les fonctions organiques. Ce qui explique qu’une personne qui souffre de dépression soit entre autres plus vulnérable aux infections car son système immunitaire est affaibli.

Il est important dans tous les cas de très vite consulter.

 

Sur Allodocteurs.fr :

Dossiers :

Dans le forum :

Comment savoir si on est dépressif ?

Dans les médias :

Et aussi :