1. / Maladies
  2. / Prostate, reins, vessie

Vessie hyperactive : quel traitement ?

Mon mari a une vessie hyperactive, un traitement médicamenteux n'a donné aucun résultat, que faire ?

Rédigé le , mis à jour le

Vessie hyperactive : quel traitement ?

Les réponses avec le Dr Sébastien Beley, chirurgien urologue, et avec Gautier Lartigues, kinésithérapeute en rééducation périnéale :

"La vessie hyperactive est une vessie qui se contracte trop souvent et trop fort en dehors des moments où elle devrait le faire, c'est-à-dire en dehors des moments où l'homme se dirige aux toilettes pour uriner. Lorsque cette vessie se contracte, cela provoque un besoin ressenti comme urgent, immédiatement ressenti comme imminent, éventuellement douloureux et qui peut parfois aboutir à une fuite.

"La vessie hyperactive peut être la conséquence d'une maladie neurologique notamment la sclérose en plaques, qui est un gros pourvoyeur de vessie neurologique. Mais la vessie hyperactive peut être réactive à une stimulation, ce qu'on appelle une épine irritative comme une grosse prostate ou encore une lésion de vessie, un polype de vessie peut aussi se manifester par une hyperactivité de vessie. Une infection de la prostate aiguë ou chronique peut être en cause tout comme un calcul dans la vessie. Il faut donc trouver la cause pour régler le problème.

"Quand on est face à une vessie hyperactive sans explication, il y a des médicaments qui vont diminuer le tonus de la vessie qu'on appelle les médicaments anticholinergiques. En général ces médicaments sont efficaces, ils le sont d'autant plus quand on arrive à trouver la cause ce qui n'est pas toujours le cas."

"En cas de vessie hyperactive, on peut faire de la rééducation. La rééducation est intéressante à deux niveaux : on a des courants d'électro-stimulation basse fréquence qui permettent de calmer la vessie hyperactive, et on a aussi l'apprentissage de la contraction du périnée qui permet par une boucle réflexe de calmer la vessie. Quand on contracte le périnée d'une certaine manière, ça calme la vessie. Le fait d'apprendre à contracter le périnée permet au patient de mieux gérer, mieux contrôler leur vessie."

NDLR : la toxine botulique pourrait être efficace pour calmer els vessies hyperactives, par injection dans le détrusor, le muscle de la vessie.