1. / Maladies
  2. / Peau
  3. / Herpès

Qu'est-ce qu'un bouton de fièvre ?

Qu'est-ce qu'un bouton de fièvre ? Est-ce contagieux ? Comment se développe-t-il ? Comment le soigner ?

Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce qu'un bouton de fièvre ?

Il s'agit d'une affection due à un virus, le virus de l'herpès. Si vous en êtes atteint, vous ne devez pas vous sentir seul puisque 15% des Français présenteraient des "boutons de fièvre". C'est une éruption qui touche le visage, en général les lèvres, le nez ou le menton. Elle commence par des petits picotements, puis une sensation de brûlure, et rapidement vont apparaître des vésicules qui laissent la place ensuite à des petites croûtes.

Herpès de type 1 ou type 2 ?

Il existe deux types de virus de l'herpès. Celui de type 1 (HPV1) touche en général le visage, il est responsable du fameux "bouton de fièvre".

Le virus de type 2 (HPV2) donne de préférence un herpès génital, mais la règle n'est pas absolue et l'augmentation des pratiques sexuelles oro-génitales (cunnilingus, fellation) a favorisé l'extension.

Le virus ne disparaît pas de l'organisme et reste caché dans des ganglions nerveux, ce qui explique sa résurgence à certaines occasions, lors d’un stress, d’une grande fatigue, d’une exposition au soleil ou encore des règles.

Herpès : une contagion importante et complexe

Ce virus se transmet très facilement lors d'un baiser : par contact cutané ou avec la salive qui contient également le virus. La contagion est maximale lors de la crise, mais elle est aussi possible entre deux crises d'herpès : le virus peut se réactiver, sans provoquer de lésion, et s'avérer transmissible sans aucun signe apparent.

Toutefois, ce n'est pas parce qu'on est porteur du virus qu'on développera un "bouton de fièvre" : 80% des enfants de moins de 5 ans et 90% de la population sont porteurs d'anticorps anti-herpès de type 1 (HPV1), ce qui signifie qu'ils ont déjà été en contact avec le virus (caché dans les ganglions) ; la plupart ne feront pas de crise. 

D'autre part, une personne qui touche son bouton de fièvre puis son œil ou son sexe peut s'auto-contaminer. Il est donc impératif de se laver les mains après avoir touché le bouton et après avoir appliqué son traitement, la crème antivirale.

Quel traitement en cas de bouton de fièvre ?

Des antiviraux permettent de réduire considérablement l'éruption à condition qu’ils soient pris dès les premiers picotements. Il existe deux types de virus de l'herpès, celui de type 1 (HPV1) qui touche en général le visage et qui donne ce bouton de fièvre et le virus de l'herpès de type 2 qui donne un herpès génital mais parfois le virus de l'herpès de type 2 (HPV2) se retrouve sur le visage !

Il est recommandé de ne pas embrasser ses proches, a fortiori les bébés, les personnes immunodéprimées, ou souffrant de dermatose atopique (comme l'eczéma). Il faut éviter tout contact buccal avec autrui et le partage de tout objet ayant été en contact avec la salive et la bouche.

Les lésions ne doivent pas être touchées, hormis pour les soigner avec la crème (et en s'étant lavé les mains consciencieusement avant et après le soin). Humidifier ses lentilles avec de la salive est déconseillé puisque le virus se retrouve dans les sécrétions corporelles. La fellation et le cunnilingus sont également à éviter. Autres conseils : ne pas se frotter les yeux, ne pas se toucher le sexe sans s'être lavé les mains ; ne pas mettre de maquillage sur les lèvres ; ne pas partager son linge de toilette et ne pas sécher les yeux avec le même coin de serviette utilisé pour sécher les lèvres.

Sources :
- ECN Pilly
- OMS :  L'herpès

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus