1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Grippe

La grippe, c'est fini !

7.200 décès sont attribuables à la maladie, selon Santé publique France. C’est beaucoup moins que l’année dernière.

Rédigé le

La grippe, c'est fini !
C'est la fin de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, en Corse et en Île-de-France

La semaine du 11 mars a signé la fin de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, en Corse et en Île-de-France, a déclaré Santé publique France dans son dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). "Les autres régions métropolitaines sont en phase post-épidémique", a ajouté l'organisme public. Tous les indicateurs de l'activité grippale, comme les taux de consultation, ou les hospitalisations sont par ailleurs en "franche diminution".

Une épidémie tardive et moins sévère

Néanmoins, l'épidémie se poursuit aux Antilles. On recense notamment quatre décès de patients admis en réanimation en Guadeloupe. Santé publique France a par ailleurs annoncé qu’entre le début de l’épidémie et le 3 mars, environ 7.200 décès avaient été attribués à la grippe.

Cette année, l'épidémie a commencé en janvier, ce qui est plutôt tardif. Elle est d’ailleurs moins sévère que celle de l’année dernière, où on avait recensé 12.982 décès et 2.770 cas graves en réanimation.

Cette saison, deux sous-types de virus étaient en circulation : le H1N1 et le H3N2 (tous les deux de type A). Mais le vaccin n’a couvert efficacement que le H1N1. Toutefois, ce problème pourrait bientôt être résolu : dans une étude publiée le 18 février 2019 dans Nature Immunology, des chercheurs des universités de Melbourne et de Monash ont annoncé avoir identifié des cellules du système immunitaire qui pourraient faire progresser la mise au point d’un vaccin universel contre la grippe.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus