1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Sida-VIH

VIH : des résultats prometteurs pour un vaccin

À Durban (Afrique du Sud), où se tient actuellement la conférence internationale sur le sida, des chercheurs ont présenté des résultats encourageants sur une piste de vaccin. Les études doivent se poursuivre pour évaluer son efficacité.

Rédigé le

VIH : des résultats prometteurs pour un vaccin
VIH : des résultats prometteurs pour un vaccin

Deux millions et demi : c'est le nombre de personnes encore infectées chaque année dans le monde par le virus du sida. Ce chiffre, publié dans la revue médicale The Lancet HIV, ne recule plus depuis dix ans. Alors que les médicaments disponibles ne permettent qu'un contrôle du virus, et non une guérison, les attentes concernant un éventuel vaccin sont immenses.

Les chercheurs planchent sur un remède pour guérir du sida, mais selon eux il reste extrêmement difficile de savoir quand et si ils vont y parvenir. Les spécialistes voient donc dans un vaccin le meilleur moyen de juguler la pandémie qui a fait plus de 30 millions de morts depuis les années 80. Avec les années, le virus est devenu de moins en moins sensible aux anticorps neutralisants, ce qui complique la mise au point d'un vaccin préventif efficace.

Un essai préliminaire, dont les résultats ont été présentés à Durban le mardi 19 juillet, ravive cependant l'espoir d'un vaccin qui puisse enfin enrayer la pandémie.

Sur la piste d'un vaccin sûr…

Pendant 18 mois, 252 personnes en Afrique du Sud ont participé à un essai baptisé HVTN100. Toutes avaient un très faible risque de contracter le virus HIV, l'objectif de cette phase de l'essai étant de s'assurer non de l'efficacité du vaccin mais de sa sûreté.

Il s'agit d'un essai portant sur un vaccin préventif. Le système immunitaire des volontaires a bien répondu au vaccin. "Nous voulions déterminer si ce candidat à un vaccin était sûr (...) et s'il était supportable" par les patients, a expliqué à l'AFP l'une des chercheuses du projet, le Dr Kathy Mngadi. L'essai était basé sur les résultats significatifs en 2009 d'un vaccin expérimental qui a réduit d'un tiers les risques de contamination par le virus du sida en Thaïlande.

Ce vaccin expérimental "nous a donné espoir, mais a aussi révélé tout ce que nous avions encore à apprendre", a expliqué la co-présidente de l'essai HVTN100, Fatima Laher.

… et efficace ?

Reste à avoir si le vaccin va pouvoir remplir ses objectifs thérapeutiques. Pour évaluer son efficacité, la deuxième phase de l’essai, de plus grande ampleur, va débuter dès novembre 2016. Les scientifiques vont recruter 5.400 hommes et femmes sud-africains, cette fois à haut risque, âgés de 18 à 25 ans

"Nous espérons avoir des résultats dans les cinq ans", a précisé Glenda Gray, directrice de programme du HVTN Africa.

Lors de la dernière conférence internationale sur le sida qui s'était tenue à Durban en 2000, les vaccins avaient à peine été évoqués, note Larry Corey du Réseau des essais de vaccin anti HIV. "C'est vraiment gratifiant de voir les progrès réalisés sur le plan scientifique", a-t-il commenté.

La recherche contre le VIH, si elle continue de poursuivre de grands objectifs comme la découverte d’un vaccin, travaille aussi à améliorer la qualité de vie des personnes déjà atteintes. Des scientifiques français ont indiqué cette semaine que les protocoles médicamenteux seraient peut-être bientôt en mesure d’être allégés.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr