1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Rougeole

Rougeole : à la Réunion, des médecins hospitaliers contaminent 6 personnes

Deux médecins qui n'étaient pas vaccinés contre la rougeole ont contaminé 6 personnes dans un CHU de la Réunion. L'Agence régionale de santé Océan Indien rappelle l'importance de la vaccination.

Rédigé le

Rougeole : à la Réunion, des médecins hospitaliers contaminent 6 personnes
Image ©Google

Tout le week-end, l'Agence régionale de santé (ARS) Océan indien, à la Réunion, s’est tenue en alerte. Au CHU de Bellepierre (Saint-Denis de la Réunion), deux médecins non vaccinés contre la rougeole ont transmis la maladie, hautement contagieuse, à six personnes. L’information a été révélée par le site d’information réunionnais Imazpress.

A en croire l'ARS, les cas se sont déclarés les uns après les autres. Chaque cas de rougeole identifié a nécessité une investigation poussée pour retracer l'origine de la contamination. Parallèlement, une centaine de personnes ont été vaccinées en deux jours pour stopper la propagation de la maladie auprès des autres patients et du personnel hospitalier.

Un foyer infectieux qui fait bondir les statistiques

Fin 2018, seuls 4 cas de rougeole étaient référencés à La Réunion. Ce nombre est passé à 42 il y a environ un mois, en partie à cause de l’apparition de ce foyer infectieux. Sept nouveaux cas ont été déclarés en tout : les six liés à la contamination du CHU de Bellepierre, et un autre, repéré dans une crèche.

La couverture vaccinale, pourtant, s'améliore à La Réunion. Les chiffres sont peu ou prou les mêmes qu'en métropole."Nous étions à 85% - ce qui ne suffit pas puisqu'il faut atteindre les 95% pour éradiquer une maladie - et nous avoisinons maintenant les 86, ce qui devrait encore augmenter par la suite", se réjouit François Chièze, directeur de la sécurité sanitaire à l'ARS Océan indien. Comme partout ailleurs en France, cette amélioration est, sans surprises, liée au passage à 11 vaccins obligatoires pour les enfants à partir de 1 an, dont celui contre la rougeole. "Cette augmentation nous met en confiance", a déclaré François Chièze.

A lire aussi : Non, le vaccin conre la rougeole ne crée pas l'autisme

Les médecins, non contraints à la vaccination

Mais la vaccination contre la rougeole n’est pas obligatoire pour les adultes... et à ce titre, les médecins ne font pas exception. La plateforme en ligne qui répertorie la liste des vaccinations à destination des professionnels de santé classe la rougeole en vaccin "recommandé" et non "obligatoire".

L’ARS s’est saisie de cet épisode de contamination au CHU de Bellepierre pour rappeler la "nécessité de se protéger" et de se vacciner, seule solution pour contrer une maladie aussi contagieuse que la rougeole.

A lire ausi : Rougeole : êtes-vous protégé ? 

Une maladie en pleine résurgence

Selon Santé publique France, depuis le 1er janvier 2019, 350 cas de rougeole ont été déclarés en France (vs 966 cas sur la même période en 2018). 100 de ces cas (29%) ont abouti à une hospitalisation (5 en réanimation), 27 (8%) se sont compliqués de pneumopathies, et 1 a conduit au décès par encéphalite. 51 départements ont déclaré au moins 1 cas au cours de la période. 90% des cas sont survenus chez des sujets non ou mal vaccinés.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr