1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

On vous explique quelles sont les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre les variants

Tests, isolement, protocole dans les écoles... Face aux variants du Covid-19, la Direction générale de la Santé a annoncé dimanche 7 février de nouvelles mesures de restriction.

Rédigé le

On vous explique quelles sont les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre les variants
Crédits Photo : © Shutterstock / Halfpoint

Dimanche, dans une note envoyée à tous les professionnels de santé, la Direction générale de la Santé a dévoilé une série de nouvelles mesures restrictives. Objectif : ralentir la propagation des variants du coronavirus. 

Le variant britannique est déjà responsable de 14% des nouvelles contaminations, mais ce sont surtout les variants sud-africain et brésilien, dont on sait encore très peu de choses, qui inquiètent. Quatre cas du variant brésilien ont été signalés sur le sol français : dans le Var, les Bouches-du-Rhône et à la Réunion. 

Isolement prolongé à 10 jours

C’est la circulation de ces deux variants qui a amené la Direction générale de la Santé à renforcer les mesures barrières. Dès aujourd’hui, toute personne testée positive, que ce soit par test antigénique ou par PCR,  devra se soumettre à un test deuxième prélèvement “de criblage” dans les 36 heures. Ce deuxième test permettra d’identifier s’il s’agit d’une contamination par un variant et si oui, lequel. 

De plus, les patients qui auront été identifiés comme touchés par le variant du sud-africain ou brésilien, tout comme leur cas contact devront observer une période d’isolement de 10 jours, contre 7 à l’heure actuelle. Au terme de la période d’isolement, les personnes testées positives devront réaliser un test de sortie qui devra être négatif, sans quoi leur isolement sera renouvelé pour 7 jours supplémentaires. 

Protocole renforcé dans les écoles

De nouvelles mesures seront également mises en place à l’école. Les salles ce classe devront être aérées toutes les heures et non plus toutes les deux heures, les groupes d'enfants devront observer une distance de deux mètres à la cantine. De plus, si un élève est contaminé par le variant sud-africain ou brésilien, toute la classe sera automatiquement fermée. Tous les élèves, ainsi que les professeurs ayant été en contact avec cette classe devront être testés.

Le même protocole s’appliquera aussi pour les cas contacts. Autrement dit, si un enfant est "identifié comme cas contact d'un parent ou membre de la fratrie contaminé” par l’un des deux variants, la classe sera fermée. Idem pour les professeurs qui seraient identifiés comme cas contact : leurs classes seront fermées. Jusqu'à présent, dans les établissement du primaire et du secondaire, les classes n'étaient fermées qu'à partir de 3 cas contacts dans une même classe. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr