1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac
  3. / Incontinence anale

Une technique innovante pour traiter l'incontinence anale

L'incontinence anale touche entre 2 et 3% d'entre nous. Pour les situations les plus graves, l'équipe de chirurgie digestive du CHU de Nantes participe à l'évaluation d'un nouveau dispositif pour renforcer le sphincter anal.

Rédigé le , mis à jour le

Attention, images de chirurgie !

L'intervention consiste à installer un petit collier de billes magnétiques au dessus de l'anus pour aider le sphincter anal défaillant. "Le but est de créer tout autour du canal anal un espace dans lequel on va positionner un anneau magnétique qui va jouer le rôle d'un renforcement de l'appareil sphinctérien", explique le Dr Paul-Antoine Lehur, chef du service de chirurgie digestive au CHU de Nantes.

Créer un passage autour du canal sans le percer est le moment le plus délicat de l'opération. Cette action est d'autant plus périlleuse qu'il faut laisser une paroi la plus fine possible pour que le dispositif soit efficace. Ce passage permet également de mesurer le tour du canal anal pour choisir la taille du collier de billes à installer. "Les billes doivent s'adapter contre le tissu pour que la force magnétique puisse permettre de resserrer l'anus pour aider les patients à refermer le sphincter et à avoir une vie quotidienne plus agréable", précise le Dr Lehur. Une radio permet ensuite au chirurgien de vérifier que les billes sont bien positionnées avant de les fixer.

Après l'intervention, le transit du patient peut reprendre le plus vite possible, dans les 24 ou 48 heures pour que la cicatrisation se fasse en mouvement avec des tissus bien souples autour des petites billes. En France, ce dispositif est encore en évaluation pour obtenir sa validation et son remboursement par la Sécurité sociale.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus