1. / Maladies
  2. / Gynécologie
  3. / Endométriose

Endométriose : oser mettre des mots sur la douleur

À l'occasion de la Semaine Européenne de Prévention et d'Information sur l'Endométriose, qui a lieu 5 au 11 mars 2018, l'Association Info-Endométriose diffuse un clip invitant les femmes à "mettre des mots sur la maladie".

Rédigé le

Endométriose : oser mettre des mots sur la douleur
Extrait du clip de sensibilisation réalisé par Elsa Muse.

Règles très douloureuses, fatigue extrême, douleurs pendant les rapports sexuels ou en allant à la selle, névralgies irradiant parfois jusque dans la jambe ou dans le dos... Aujourd'hui, environ une femme sur dix en âge d'avoir des enfants souffre d'endométriose. Pourtant, les patientes attendent en moyenne six à dix ans avant d'être diagnostiquées.

Pour en savoir plus, voir notre dossier : L'endométriose : des douleurs liées aux règles

Afin d'aider les femmes à mettre un mot sur leurs souffrances, et les inciter à consulter des professionnels de santé, l'Association Info-Endométriose a confié à la réalisatrice Elsa Muse la réalisation d'un clip de sensibilisation, commenté par l'actrice Julie Gayet. Celui-ci est diffusé sur les réseaux sociaux à l'occasion de la Semaine Européenne de Prévention et d'Information sur l'Endométriose, qui se déroule du 5 au 11 mars 2018.

Pour comprendre l'origine des douleurs au coeur de l'endométriose, il faut savoir qu'à chaque cycle menstruel l'endomètre, qui tapisse l'intérieur de la cavité utérine, réagit aux hormones ovariennes. Si aucune grossesse ne survient, la couche superficielle de l'endomètre se désagrège et saigne, sous forme de règles. Cependant, chez 90% des femmes, ces règles refluent partiellement vers les trompes et les ovaires. Si, la plupart du temps, il finit par être éliminé, l'évacuation est incomplète chez certaines femmes. Des cellules endomètriales se fixent dans des zones où elles ne devraient pas se trouver, jusque dans la vessie ou le rectum. Or, ces cellules ont la particularité de réagir aux fluctuations hormonales tout comme l'endomètre, et déclenchent une réaction inflammatoire douloureuse au moment des règles.

L'endométriose peut aussi être douloureuse même en dehors des menstruations. Car ces lésions se désagrègent au fil du temps et laissent une cicatrice qui forment des nodules. Si elles sont proches de nerfs et situées en haut du vagin, elles peuvent déclencher des douleurs à tout moment et notamment au moment des rapports sexuels. Dans les cas avancés, de véritables masses peuvent se développer comme les endométriomes, les kystes de l'ovaire.

 

la rédaction d'Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus