1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Alcool, alcoolisme

Un antidiabétique potentiellement efficace contre la dépendance alcoolique

Une étude suédoise réalisée sur des rongeurs suggère que le liraglutide, déjà autorisé pour le traitement du diabète et de l'obésité, pourrait réduire la dépendance à l'alcool. Ces travaux ont été publiés le 11 septembre 2015 dans la revue Addict Biology.

Rédigé le , mis à jour le

Un antidiabétique potentiellement efficace contre la dépendance alcoolique
Un antidiabétique potentiellement efficace contre la dépendance alcoolique

Le liraglutide est une molécule capable d’interagir avec les mêmes récepteurs cellulaires qu’une hormone intestinale nommée GLP-1 (ou glucagon-like peptide-1). L'une et l'autre ont une action sur le pancréas, en favorisant la sécrétion d’insuline. Elles interagissent également avec l’hypothalamus (avec une action sur la satiété), ainsi qu’avec des récepteurs présents dans le cerveau.

Plusieurs travaux récents ont montré que divers analogues du GLP-1 réduisaient les comportements d’addiction à l’alcool, à la cocaïne ou aux amphétamines. Alors que ces drogues accélèrent la sécrétion de la dopamine (neurotransmetteur qui intervient dans le système de récompense), l’hormone GLP-1 vient parasiter ce processus.

Partant de ces données, des chercheurs de l'hôpital universitaire de Göteborg (Suède) ont administré le liraglutide à des souris et des rats rendus dépendants à l’alcool.

Selon Elisabet Jerlhag et Jörgen Engel, co-auteur des travaux, "le GLP-1 a réduit la consommation de 30 à 40% chez des rats qui ingurgitaient de grandes quantités d'alcool depuis plusieurs mois". Les cas de "rechute" chez les animaux sevrés auraient également disparu.

Les chercheurs suédois jugent ces résultats suffisamment solides pour justifier des essais cliniques sur l’homme – le ligaturide étant déjà autorisé pour les traitements du diabète de type 2 et de l'obésité.

Source : The glucagon-like peptide 1 receptor agonist liraglutide attenuates the reinforcing properties of alcohol in rodents. D. Vallöf et coll. Addiction Biology, publication avancée en ligne du 25 août 2015. doi: 10.1111/adb.12295/full

Sponsorisé par Ligatus