1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Mémoire, troubles de la mémoire

Mémoire : quand les neurones commencent-ils à diminuer ?

Quand les neurones commencent-ils à diminuer ? Les neurones perdus le sont-ils définitivement ?

Rédigé le

Mémoire : quand les neurones commencent-ils à diminuer ?

Les réponses avec le Dr Julien Lagarde, neurologue :

"Si on se réfère à la perte stricte de neurones, on peut dire que cela commence assez tôt, presque dès la naissance ou même dès l'enfance. Certains neurones vont être plus ou moins stimulés et donc vont plus ou moins persister. Mais ce qui compte, ce qui est important, il y a bien sûr le nombre des neurones mais il y a aussi et surtout les connexions entre ces neurones. C'est cette création de nouvelles connexions qui assure aussi le fonctionnement cérébral, c'est notamment le cas dans le vieillissement.

"Le vieillissement correspond au changement du cerveau sur le plan du nombre de neurones, de la vascularisation… Mais il existe également des mécanismes de compensation et de plasticité du cerveau car une des particularités du cerveau, c'est sa plasticité. Et on se rend compte qu'au niveau des connexions, y compris à des âges relativement avancés, il y a un processus qui existe dès le jeune âge pour les apprentissages, mais qui est ensuite utilisé par le cerveau pour s'adapter, compenser le vieillissement en quelque sorte. Le vieillissement physiologique n'est donc pas un vieillissement qui consiste à une involution nette des fonctions cognitives. Il y a des compensations et il y a des différences, on ne fonctionne pas pareil à 20 ans que plus tard mais malgré tout, on a quand même une compensation qui existe et qui fait que ce n'est pas qu'une involution.

"Dans le vieillissement, l'expérience compte également, ce qu'on appelle la sagesse. Cela permet aussi à des personnes plus âgées d'être performantes dans certains domaines dans lesquels les plus jeunes ont un petit peu moins de compétences.

"Il existe dans certaines régions du cerveau une fabrication de nouveaux neurones. Il y a eu un dogme pendant très longtemps qui était qu'on perdait des neurones et il n'y en a pas de nouveaux qui se créent. Mais maintenant on a montré que des nouveaux neurones se créaient y compris à l'âge adulte. C'est quelque chose qui existe mais il est important de créer de nouvelles connexions en plus de créer de nouveaux neurones.

"Il y a certaines choses que l'on fait peut-être moins facilement qu'à un âge plus jeune quand on est plus âgé. Mais il y a aussi des compensations et des façons peut-être un peu différentes de faire certaines choses qui permettent malgré tout de maintenir un niveau de compétences qu'on ne peut pas estimer comme étant identique à des personnes très jeunes mais il ne faut pas considérer que c'est forcément une perte nette de capacités.

"Il faut aussi éviter le culte de la performance qui fait qu'on a toujours tendance à vouloir être le plus performant possible, retenir le plus de choses possibles… Il faut accepter certaines choses que l'âge donne, des difficultés dans l'attention, la mémoire à court terme… mais il faut également retenir l'expérience, il y a des choses positives dans le vieillissement dont il faut pouvoir tenir compte pour pouvoir mieux vivre son vieillissement et donc mieux fonctionner probablement."